//
vous lisez...
Critiques et analyses

Pourquoi je n’irai pas voir Foxtrot, le dernier spectacle de Dieudonné.

Pourquoi je n’irai pas voir Foxtrot                  

   Si un jour quelqu’un devait parler de « suicide médiatique », l’affaire Dieudonné serait un cas d’école. Pour paraphraser l’intéressé et ainsi provoquer à sa manière, je dirais que ces dernières années Dieudonné s’est plus ou moins enfermé dans une cage censée le protéger. À l’instar d’un Hitler dans son bunker, il semblerait qu’il soit devenu complètement fou, cherchant à esquiver les obus bolcheviques.

Q.dugay

Voilà, le point Godwin de cet article est atteint et l’hommage au personnage, à travers un clin d’œil à «Dépôt de bilan» est fait ! Je peux maintenant m’attaquer à celui qui m’a inspiré tellement de débats houleux, que ce soit pour défendre sa cause face à ses plus ignorants détracteurs, aussi bien que pour faire admettre à ses plus stupides fans qu’il y a bien une limite à ne pas franchir.

Acerbe et drôle

 Dieudonné c’est avant tout du talent. De ses débuts avec Elie, jusqu’au spectacle « Le divorce de Patrick », Dieudonné est applaudi par la critique, à juste cause, il fait rire là où d’autres nous font pleurer, il arrive à canaliser la souffrance humaine dans une dérision presque stoïcienne. Provocateurs dans l’âme lui et son comparse s’amusent à caricaturer leurs communautés respectives, allant jusqu’à mêler à leurs petites blagues, des sujets bien plus graves, comme la situation au Moyen-Orient. À l’époque personne n’y trouve à redire, sans doute dû à un quelconque effet Semoune. En effet, ne soyons pas hypocrites, un noir se moquant de l’esclavage et un juif se moquant de la Shoah, c’est toujours moins dérangeant que l’inverse.

"Oui, ça j'ai cru comprendre..."

« Oui, ça j’ai cru comprendre… »

Dieudonné largue son camarade de joyeusetés et embrasse une carrière solo. Son premier spectacle « Dieudo tout seul », il cherche ses marques, s’invente un style, bref signe un coup d’essai. La suite, « Pardon Judas », relève du coup de maître. Dieudo s’empare de la scène, incarne à la perfection ses personnages, galvanise son public. Il devient un incontournable de la scène comique française. Certains le compare à Coluche, d’autres à Desproges. Sa manière de transformer le grave pour le rendre drôle impressionne.

"Judas Iscrariote, 2000 ans, oui c'est moi !"

« Judas Iscrariote, 2000 ans, oui c’est moi ! »

L’engagement politique

De 2000 à 2002, à l’instar de Michel Colucci, il se lance dans la politique. Mais farce ou pas, Dieudonné n’est pas Coluche, et là où ce dernier voyait en la politique une scène de plus pour faire rire, Dieudonné est plus précis, plus passionné, il sait exactement ce qu’il veut. Ses échanges verbaux avec Dominique Straus-Khan lors des législatives de Sarcelles en 2002 le démontrent. Dieudonné ne fait pas un sketch lorsqu’il est sur la scène politique, même si il continue de faire rire son but est bel bien politique. Le combat mené n’est pas le même, Dieudonné est profondément marqué par le traitement infligé à l’Afrique par l’Occident, de l’esclavage au pillage systématique du continent noir, Dieudonné est scandalisé, et le fait savoir avec bouillonnement.

        Malgré tout l’opinion publique et les médias sont toujours favorables au « Braqueur de rire» (ne me demandez pas…), et à part quelques associations marginales et extrémistes investies de l’étrange projet de le renvoyer dans la jungle d’où il vient, Dieudonné n’est pas encore un indésirable.

Un dérapage incontrôlé et le fanatisme des médias

Vint ce jour maudit pour la liberté d’expression, le premier décembre de l’an 2003, sur le plateau de Marc Olivier Fogiel (si quelqu’un à des nouvelles de lui qu’on me communique ce type à complètement disparu) Dieudonné M’bala M’bala interprète le sketch de sa vie. Jamais dans l’histoire des strass et des paillettes, un si court sketch n’aura fait autant de bruit. Dieudonné grimé en un colon israélien en appelle aux jeunes «à  rejoindre l’axe du bien américano-sioniste ». Il conclut par un « Isra-heil », selon les médias, « Israël », selon Dieudonné.

Sur le moment la pilule passe bien. Le lendemain un battage médiatique s’opère, condamnation des bien-pensants, plaintes, procès, l’humoriste à le droit à la totale, « œufs jambon fromage, comme on dit chez nous » –oui je paraphrase ses personnages, c’est un genre d’hommage. Dieudonné passe plusieurs fois sur le peloton d’exécution d’une pensée unique détonante, et tente tant bien que mal de se défendre et de se justifier. Pour ma part, son sketch, bien que pas super bien foutu, n’avait rien de choquant à proprement parler. Il fait, malgré tout, le tour du monde et même les USA entendent parler de ce fou antisémite.

Pourtant de nombreuses personnes lucides et loin de l’extrémisme (dont moi, votre serviteur) continuent de le soutenir, envers et contre tous. Je cite de tête, Daniel Prévôst, Bruno Solo et quelques défenseurs de la liberté d’expression. Dieudonné, quant à lui, rentre dans un souci d’explication. Il s’excuse, clame son antiracisme, son anticléricalisme et son anti-communautarisme, ce qui deviendra son cheval de bataille. Pour rappel à l’époque, Dieudonné jouait l’excellent « Le divorce de Patrick » (peut être un de ses meilleurs spectacle), qu’il concluait par « la fine équipe du 11 ». Sketch tournant en dérision des musulmans intégristes, la veille de l’attentat du 11 septembre. Le passage très drôle avait suscité des réactions, et d’aucuns affirmaient le racisme anti-musulman de Dieudonné. Ce dernier plaidait sa cause en affirmant,  Anti-blanc, anti-sémite, anti-jaune… En titane aussi pendant qu’on y est ».

De plus en plus brumeux

On pardonne beaucoup plus facilement une faute si elle est guidée par une cause juste. Finalement Dieudonné n’est pas jeté en pâture aux forces de Tsahal. Il a même le droit de jouer « Mes excuses » au Zénith de Paris, Jamel Debouze fera même une apparition en guise de soutien. Bien qu’il condamnera peu de temps après l’insinuation de Dieudonné à propos de l’inoculation du Sida en Afrique par les États-Unis et Israël. Dieudonné commence à sombrer alors dans une démarche hasardeuse. De provocations douteuses, en explications brumeuses, le discours de l’humoriste devient aussi clair qu’à travers une pelle.

Dés lors, Dieudonné passe dans le camps des indésirables au yeux des médias. Mais contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas un processus rapide, soudain, qui aurait eu lieu juste après son sketch sur France 3. L’humoriste enfonce le clou plusieurs fois et dérape dans plusieurs interviews, où il fustige la communauté juive. Qu’il considère responsable de son exil médiatique, ainsi que de la mise à l’écart systématique de son film, « Le code noir ». Un film sur l’esclavage, projet de longue date.

"Ah il a complètement lâché les ballons !"

« Ah il a complètement lâché les ballons ! »

Dés lors, il commence de plus en plus à montrer de gros signes de parano clinique. Il affirme un jour :  » Plus [les médias] cassent Le Pen, plus les gens votent pour lui. Plus on me casse moi, plus on vient me voir. Ils sont en train de perdre leur pouvoir, les sionistes. Tant mieux « . Je trouve cette citation assez symptomatique. Je ne nie pas l’importance des lobbys en France, celui de la communauté juive est réellement puissant – le laxisme de la justice vis à vis de la L.D.J est un exemple parmi d’autres. Mais ce n’est pas l’unique lobby existant, et il est loin d’être représentatif de l’ensemble de la communauté juive. J’ajouterai pour finir, qu’il n’est pas non plus responsable de la totalité des malheurs de Dieudonné.

Période faste pour l’art, moins pour la réputation

À partir de maintenant je marche sur des œufs. Car sans aller complètement dans le sens de Dieudonné, il faut reconnaître le lynchage médiatique. Beaucoup de ses soi-disant dérapages, sont des phrases sorties de leurs contextes, envoyées ici et là et enrobées d’interprétations. La fameuse phrase « La Shoah suscite une pornographie mémorielle » qui avait provoquée l’effroi du CRIF, n’a pas autant fait scandale lorsqu’elle est sortie, plus tard, de la bouche d’Éric Zemmour et de Domenach. Le deux poids, deux mesures dénoncé par Dieudonné existe bel et bien. Un deux poids deux mesures qu’il n’aura cesse d’essayer de dénoncer, dans ses spectacles, mais aussi dans sa vie politique, qu’il n’a jamais abandonné. Paradoxalement, il signe trois de ses meilleurs spectacles pendant cette période. « Mes excuses », « 1905 » et « dépôt de bilan », sont de véritable cours de mise en scène, d’écriture et d’intelligence. De plus, bien que parfaitement provocateurs, ces spectacles ne sont pas bête et méchant. « Mes excuses » finit par un appel à l’apaisement, et respire finalement bien les excuses, puisqu’au final l’auteur cherche à nous expliquer pourquoi sa vision du monde est ainsi. « 1905 » est un appel à la laïcité, en pleine affaire du voile Dieudonné se moque de ces débats, les renvoi à ce qu’ils ont de plus ubuesques ; faire d’une jeune fille voilée une affaire d’état, dans un pays où l’on a mis les drapeaux en berne pour la mort d’un chef religieux.

« Dépôt de Bilan », légèrement moins bon, démontre la stupidité intrinsèque qu’il y a dans toute religion. Dieudonné endosse toujours l’habit de l’anticlérical. Dans ses rares apparitions médiatiques le saltimbanque s’explique entre deux provocations. Sa contribution chez Ardisson est révélatrice de l’attitude des médias à son égard. Dieudonné explique sa vision humaniste du monde, « Pour moi Juif, Catholique, Musulmans, ça n’existe pas, l’humanité est Une et indivisible … », et Ardisson n’a de cesse d’attaquer. Les médias ne feront plus beaucoup de cadeau à l’artiste maintenant.

J’ai dans l’idée, que ce fût une énorme erreur de la part des médias de traiter cette affaire ainsi. Car Dieudonné, à cette époque, était ouvert au dialogue, il ne désirait qu’une chose, discuter avec ses détracteurs. Mais le monde de la presse et de la télé a préféré succomber devant quelques groupes extrémistes et attitudes irrationnelles, et si Dieudo n’était pas exempt de faute, il ne méritait pas non plus cet acharnement. Lorsque Dieudonné dit « Catholiques, juifs, musulmans bouddhistes, je souhaite tous vous voir dans ma forêt ! » je crois qu’il était sincère

De moins en moins drôle ?

La période après la sortie de son Best-off est plus douteuse, Dieudonné se rapproche de personnages et d’organisations nébuleuses. Son implication politique semble prendre un autre chemin. Fini l’anticléricalisme, l’idéologie anti communautaire, le besoin de liberté pour chacun, la cible est donnée c’est le « Juif ». Et pas n’importe quel « Juif », un juif au nez colossal, aux doigts crochus, sorti d’une caricature d’un flyer allemand de 1939 (Godwin !). Je me souviens d’être assis au Théâtre de la Main d’Or, assistant à « J’ai fait le con » en compagnie d’amis, et d’avoir vu un public hystérique, huer à la simple prononciation du nom d’Israël. Moi grand fan de Dieudonné de la première heure, j’étais choqué. J’ai continué d’aimer Dieudonné, mais j’ai commencé à détester son public. Comment quelqu’un qui avait ri au sketch sur Galilée pouvait-il être aussi ignorant, et attisé par la haine. Je me rassurais en m’affirmant que Dieudo n’était pas responsable de son public.

Je restais tout de même dubitatif après la représentation, plusieurs passages véritablement drôles coexistaient avec quelques affirmations que j’avais ressentie comme puantes. Les insinuations sur les « rats et la banque », m’avaient un peu refroidies. J’étais loin du compte. Politiquement Dieudo semble être dans le désert. Il côtoie Alain Soral, ex-communiste, ex-anarchiste, ex-frontiste, ex-boxeur, mais actuel con. Il s’amuse aussi à tendre la main au leader du Front National de l’époque, Jean Marie Lepen. L’humoriste argue une motivation de dé-diabolisation. Au regard de ce qu’il avait subi le projet est compréhensible, mais pour un retour aux bonnes grâces du peuple, il y avait mieux comme comparse de pic-nique. Casimir aurait été plus chantant. Je peux comprendre cette démarche, à force de diaboliser quelqu’un on lui fabrique une légende qui n’est pas toujours proche de la réalité. De plus, tout ceci se déroulant sous l’ère Sarkozy, une politique d’extrême-droite était déjà au pouvoir. La politique ultra-sécuritaire du Front National ne faisait même plus peur, tant la méthode Brice Hortefeux avait choquée. Autour de moi j’entendais tourner cette blague « Reviens Le pen ils sont devenus fous ! ».

Ce rapprochement avec le Front-National, pouvait être symptomatique d’un but précis, et en accord avec les idées du postulat de départ. C’est à dire ; non à toute sorte de racisme, de ségrégation et une approche républicaine des choses. Néanmoins, il commença à me faire mentir, et je me désolidariserais de plus en plus. Car le soir où il joua « J’ai fais le con » au Zénith, avant même l’intervention du négationniste, l’identité de certaines personnes présentes dans la salle ce soir là allait être révélatrice du climat de pensée dans lequel Dieudonné s’était enfermé. Arrêtons l’hypocrisie, la seule chose réunissant sous une même bannière des noms comme Kémi Seba et Jean-Marie Le pen c’est l’antisémitisme. L’intervention de Faurisson marque une rupture. Faire applaudir un historien niant l’existence des chambres à gaz, et du massacre de Gorée, était une chose stupide. Encore une fois la démarche est compréhensible, la liberté d’expression est une chose à défendre, corps et âme. Oui, je suis contre la condamnation d’un homme pour ses idées, aussi malsaine soient elles. Il suffit de prouver en quoi il a tort. On ne condamne pas les gens parce qu’ils ne pensent pas comme nous. Mais de là à leurs donner une tribune, il y a un pas qu’on ne doit pas s’empresser de passer.

"Au dessus c'est le soleil !"

« Au dessus c’est le soleil ! »

Définitivement, oui !

« Mahmoud », douzième spectacle de Dieudonné – si on compte les Best-off – signe le moment tant redouté, où je dois me faire une raison, il n’y a plus grand chose qui relie l’état d’esprit de Dieudonné à ma morale et ma sensibilité. Hormis peut être encore, cet humour noir, très noir, qui encore une fois parvient à faire rire là où le sourire n’était pas permis – le sketch sur le cancer est une grande œuvre. Hélas pour moi, c’est bien le seul lien qui me rattache à ce qui se passe dans le théâtre de la Main d’Or à ce moment. Je me sens loin, très loin des spectateurs qui applaudissent, alors que l’artiste n’a rien fait de spécial sur scène, hormis citer quelques noms, comme celui de B.H.L. Le philosophe milliardaire est devenu un gag à lui tout seul. Certes, il en est un, mais d’habitude Dieudo enrobe, travaille autour, là je ne sens pas grand chose, les textes sont moins travaillés, mais le public semble s’en foutre, les récentes provocations amusent à elles seules les gens présents. Que ce soit le baptême de Judas par Le Pen ou le mot quenelle, qui sera repris à foison sur internet, l’espace scénique n’en est plus un. Ou est ce la réalité qui est devenue un espace scénique ? Je ne sais pas, je n’arrive pas à m’y retrouver. « Sandrine » était bien moins hard il est vrai, Dieudonné semblait vouloir renouer avec l’ambiance du « Divorce de Patrick ». Mais encore une fois, la qualité est amoindrie. Est ce que les retours non pas été très bon et dans cette perspective, il décida de faire ce que demandait maintenant son nouveau public, pour nous pondre par la suite « Mahmoud ». Quoi qu’il en soit, artistiquement les deux étaient en dessous de ce que j’ai l’habitude de voir et entendre avec Dieudonné. Son style est devenu plus agressif, plus vulgaire aussi, moins subtil aussi. Il n’y a qu’à comparer « 1905 » et « Mahmoud » pour s’en rendre compte. Alors, évidement, je ferais mon réac habituel si j’osais le « Dieudo, c’était mieux avant… ». Mais très franchement je suis ressorti très déçu, un peu gêné. Dieudo le rigolo, lui qui tirait à boulets rouges sur toute sorte de clergé, proposer des plats halal en fin de spectacle. Ça me gène. Entendons nous bien, il aurait proposé des plats cachères, un hostie, ou un encens bouddhique, j’eusse eu la même sensation. Je vois en cette démarche de la démagogie, une façon de chérir le public actuel. Ce malaise a fini de s’étendre, après avoir visionné les vidéos que l’humoriste envoie sur le net, où il apparaît au côté de Faurisson, Soral, ses liens avec Seba. Voilà pourquoi je n’ai pas été voir « Rendez nous Jésus », je le verrais surement en DVD très bientôt, je vous en reparlerait, et voilà aussi pourquoi je n’irai pas voir « Foxtrot ». J’attendrais sa sortie en DVD en espérant une résurrection, tel Jésus, tel Moise, tel Malcom X !

L’effet Dieudonné positif

Alors quoi ? Fini Dieudonné, terminé, lui qui m’aura fait tant rire, lui qui aura surtout continuer à faire un humour noir et subversif, à un moment en France ou plus personne n’osait parler de sujets qui fâchent. Alors que Foresti, Gad Elmaleh et compères, plaisantaient sur la forme des meubles Ikéa, ou des bras qui nous gênent quand on dort, Dieudo enchaînait sur le massacre d’Ouvéa, le paradoxe des penseurs des Lumières et l’esclavage. Combien de fois j’ai été outré en entendant conneries sur conneries à la télé, et seul un sketch de Dieudonné pouvait me calmer, car le mec était de mon côté, il comprenait ce qu’on ressentait. Cet arrière goût de pisse planétaire, lui seul nous permettait de le transcrire en dérision.

"Néant humoristique en France ?"

« Néant humoristique en France ? »

Je ne pense pas que l’effet Dieudonné se soit éteint. Car même si Dieudonné, – à tort ou à raison, c’est son choix, je ne le comprend seulement pas –  s’est enfermé dans un carcan politique très instable, il aura eu le mérite de lancer un débat. Je me prend à croire qu’aujourd’hui, les humoristes sont un peu plus libres qu’en 2002. Un peu plus libres, ou osent un peu plus. Je revoit quelques sketchs de Fabrice Éboué, les blagues homophobes et antisémites dans le Jamel Inside, l’arrachage de minarets au Festival Comedy Montreux. Je revois aussi Nicolas Bedos s’attaquer aux « Juifs à la plume paranoïaque ». Le mini scandale à lieu, mais l’acharnement médiatique ne se fait pas. Pas comme sur Dieudo. Deux poids, deux mesures ? Je ne pense pas, je pense que Dieudonné a réussi au moins cette chose, le fait de (re)lancer le débat sur ce qu’on peu dire, ou ne pas dire dans un cadre humoristique. Il a permis de sensibiliser l’opinion publique à cette problématique. Et une fois sensibilisée, elle a pu mieux appréhender un type d’humour très noir, dénonciateur, sans pour autant targuer l’humoriste de raciste ou d’antisémite. Alors je ne défend pas Dieudo lorsqu’il se lance dans d’obscur projet, tel Dark Vador, mais j’aimerais qu’on lui reconnaisse au moins cette pierre à l’édifice de la liberté d’expression.

Si j’avais une question à lui poser ce serait : Dieudo, c’est quoi ton projet ? Ton projet ?

 Une faute d’orthographe, de grammaire, une erreur à signaler une réclamation? Ecrivez à gps2012@hotmail.fr avec votre correction et en indiquant l’url du post.

Publicités

Discussion

71 réflexions sur “Pourquoi je n’irai pas voir Foxtrot, le dernier spectacle de Dieudonné.

  1. Parfait !

    Publié par Le Peps | mars 4, 2013, 2:58
  2. il est fascisant de prendre Dieudonné pour un anti-semite parce qu’il ne cautionne pas le « oui aux colonies , non aux roquettes  » de la politique d’extreme droite d’Israel , c’est toujours les memes ( alors que Dieudonné s’en prend absolument a tout le monde humoristiquement ) qui se sentent plus victimes que les autres , et qui du coup partent en croisade pour le persecuter . Le pire c’est que ce sont encore ces gens la ( apres l’avoir agressé de partout et pour n’importe quel motif puant de fausse bien pensance) qui vont pretendre qu’il fait une fixation !
    c’est clair , vu qu il y a qu eux a vouloir fermer theatres salles de spectacle , plateaux tele , et a manifester bref à faire chier !
    Dieudo n’est pas anti-semite que ca vous plaise ou non et son shetch  » a probleme  » concernait un colon !!!!! UN COLON D’EXTREME-DROITE ISRAELIEN , ca s’appelle pas faire de l antisemitisme ca que je sache , surtout quand dans le meme temps il s en prend de la meme maniere a tous les connards extremistes musulmans , catho et de tout bord !!

    Publié par Paul André | avril 1, 2013, 3:03
    • Je vous invite à relire mon article. Ma position sur Dieudonné n’est pas aussi simpliste que « c’est un antisémite, je l’aime pas ». J’étais un très grand fan de Dieudo, et je regarde ses anciens spectacles avec toujours autant de plaisir, il faut néanmoins admettre que son discours a changé, radicalement, sa dernière vidéo où il brûle un billet de cinq euros, et balance « oui je brûle pas 80€ moi, je suis pas riche, mes parents sont pas morts dans les camps », c’est juste minable et bien loin de son niveau. En plus d’être de très mauvais goût. Et non, il ne s’en prend pas de la même manière vis à vis des extrémistes musulmans que des taré juifs intégristes. Et il semble tomber de plus en plus dans prosélytisme assez douteux.
      Pour finir vous m’accusez de ne pas avoir compris son sketch sur le colon, je vous invite à relire mon article que vous ne devez pas avoir lu, car je note bien qu’à l’époque, j’ai trouvé son sketch, pas vraiment drôle, mais pas choquant. Je condamne d’ailleurs fortement l’acharnement médiatique contre lui à cette époque.

      Publié par gpsnokoto | mai 25, 2013, 12:10
  3. Excellent article ! Je vous avoue que de mon côté, j’ai apprécié ses 3 derniers spectacles (Mahmoud, Rendez nous Jésus, Foxtrot) malgré que l’évolution de sa pensée concernant les religions me dérangent. Aujourd’hui, le musulman est une victime et le juif est forcément méchant. Il se déclare même aujourd’hui être de culture « christiano-musulmane »… Je préfèrais quand même le Dieudonné anti-clérical.

    Publié par Bomanca | mai 8, 2013, 9:08
    • Merci beaucoup ! Oui je vous rejoins complètement, le Dieudo anti-tout me faisait beaucoup rire, aujourd’hui ce n’est plus vraiment le cas. Son délire est complètement manichéen. Désolé de la réponse tardive, j’ai été un peu pris ces derniers mois 🙂 !

      Publié par gpsnokoto | mai 25, 2013, 12:12
    • Bon article, bravo à ta neutralité. Tu critiques l’humoriste sur son humour, sans avancer aucune idéologie quelle qu’elle soit et je n’ai pas vu ça depuis longtemps .
      Concernant son revirement par rapport aux musulmans, je le suis moi-même. Je pense que ce n’est qu’un choix stratégique. Dos au mur, on se contente du peu qui s’offre à nous. Et il est vrai que je le regrette. Il se battais contre la victimisation et l’héritage de la souffrance, communautarisme… qui divisent nos sociétés. A présent il utilise les pratiques qu’il dénoncées (sans qu’on puisse clairement déceler le côté sarcastique ou ironique du propos).
      Mais sur ce point là, je trouve qu’il n’est, soit plus assez expressif, clair soit qu’il n’est plus vraiment de cet avis.

      Publié par TElk | janvier 12, 2014, 1:25
  4. Moi aussi fan de dieudo depuis tout jeune, je me retrouve totalement dans ton article.
    Concernant l’humour, c’est pas une pierre apportée à l’edifice mais un champs de meteorites… le pdg, le journaliste, le juge, l’equipe du 11, le colonel foley, les racistes anonymes, le voile, jesus sur la croix, la vraie fin d’hitler, le dernier sacrement, le cancer, DSK le chicano,etc … dès lors que c’est ecrit et finement travaillé, je ne vois personne lui arriver à la cheville…

    Publié par cds | mai 29, 2013, 9:35
  5. Très bon article. Le problème avec Dieudo, amha, c’est surtout son entourage actuel.

    Publié par Lastwissh | juin 11, 2013, 5:03
  6. Je ne sais pas si l’entourage de Dieudo pose un problème, ce qui est sûr c’est que beaucoup (de journalistes, de politiques, de « penseurs ») nous incitent à ne pas les écouter, à les critiquer, voire, à les détester cordialement. Je ne sais plus qui croire, j’ai l’impression bizarre d’avoir été « endormi » depuis que je suis adulte, l’impression que Dieudonné me réveille avec son humour et aujourd’hui, je suis entre deux avis, tout est complot, une élite détient tout et cherche à le garder à tout prix (mensonges, trahison, et pire …) ou, non, c’est trop énorme cette histoire de nantis qui complotent, y’a bien des gens qui me dirigent et qui souhaitent mon bonheur quand même ?
    Dubito.

    Publié par Le Peps | juin 12, 2013, 1:55
  7. Je suis d’accord avec l’auteur, notamment au niveau de la créativité.
    Il écrit un spectacle par an, c’est du délire à ce niveau. Il s’appuie sur les ficelles (pardon, les « quenelles ») qui ont fait sa popularité.
    Je pense qu’il devrait espacer un peu, prendre le temps. Il a tellement envie d’en découdre qu’il en devient hyperactif surtout après 15-20 ans de carrière.
    Dans ses derniers spectacles, on oscille entre le vaguement drôle, les répliques militantes, et le génie. Mais au bout du compte, on est effectivement assez loin du niveau de son chef d’oeuvre 1905.

    Et j’ai vu qu’un nouveau spectacle est prévu en juin.

    Publié par Ju | juin 13, 2013, 1:21
  8. Bonjour , moi je fais parti du public « nouveau » de Dieudonné que vous critiquez , car cela fait seulement 2 ans que je regarde ces spectacles . J’aime tout des Mes excuses a Foxtrot , et je vais même vous dire honnêtement, mon préféré c’est Mahmoud . Je pense avoir compris le fond de votre gène en réalité … vous faites surement parti de ces Athées profond qui restent convaincu que la religion est un rempart a la liberté , car vous n’acceptez pas que l’on puisse concevoir la vie autrement , que comme vous la voyez . Mais Dieudo a compris que la véritable subversion aujourd’hui , n’était pas de s’attaquer au croyants , qui n’ont (plus) aucun pouvoir et cela semble vous dérangé .

    Publié par Adrian | juin 17, 2013, 5:20
    • Non, ce qui me dérange c’est l’ambiance malsaine qui s’en dégage, ce qui me dérange c’est que des gens qui ignoraient tout d’Alain Soral commencent à écouter ce qu’il dit, et à prendre cela pour argent comptant. L’idée que des jeunes ne comprennent pas en quoi des certains personnages peuvent être dangereux. Le concept de rendre coups pour coups me dérange. Je comprend parfaitement les opinions de Dieudonné, dans le fond je suis d’accord, mais il tape souvent sur de mauvaises personnes. Le monde n’est pas manichéen, il n’y a pas les méchants d’un côté et les gentils de l’autre, c’est on ne peut plus complexe.

      Publié par gpsnokoto | juin 17, 2013, 6:12
      • Le monde n’est pas manichéen, toujours est-il qu’il y a les riches, les parvenus, les nantis, souvent d’énormes hypocrites d’un côté, et le peuple, le plus souvent aliéné, formaté, ingurgitant le politiquement policé, gavé de préceptes moraux par ces racailles en cols blancs de l’autre.

        Soral est ce qu’il est (je n’aime pas son allégeance un peu systématique à Marine Le Pen, alors qu’il est clairement sur la ligne Dupont-Aignan), mais est-il plus dangereux qu’un Copé ou qu’un Fabius ou qu’un Cohn-Bendit ?
        Autrement dit, un Poutine est-il vraiment plus dangereux qu’un Obama ? Un Bachar est-il un homme qui ne mériterait pas de vivre ? Est-il vraiment plus dangereux qu’un islamiste ? Où est l’axe du Bien ?

        Dieudonné ne cherche-t-il pas à donner quelques outils pour que les gens se remettent à réfléchir par eux-mêmes ? Pour moi, Dieudonné est un vrai universaliste. Mais c’est en se frottant à une caste médiatico-puante et dominante qu’il a commencé à avoie de gros soucis.

        Par contre, je vous rejoins un peu sur sa créativité. Ses spectacle s’enchaînent un peu trop vite pour valoir un grand 10/10 à chaque fois.

        Publié par Ju | juin 17, 2013, 6:28
  9. Oui, je suis entièrement d’accord sur la vision du monde. Quoi qu’a quelques petites choses près, mais nous ne sommes pas ici pour faire un débat géopolitique. Mais pour ce qui est de Dieudonné la façon dont-il donne les outil dessert grandement l’idée d’universalisme. C’est bien ce que je souligne, je dis « je ne comprend peut être pas », mais ce que je vois, c’est que la démarche ne rassemble pas, ni n’apaise. On le croirait plus dans une démarche « coup pour coup », avec une vraie obsession pour les juifs. S’il vous plais, ne soyons pas hypocrite, sa vidéo où il réclame de l’argent… En quoi ses histoires de fiscs ont avoir avec ses opinions. Et en quoi brûler cinq euros aide à quelque chose ? Alors oui, je pense que c’est (était?) un vrai universaliste, mais ses récentes actions vont à l’encontre même de ce concept. Il n’y a qu’à lire les coms de certains (beaucoup) de fans de Dieudo sur youtube, daily, on se rend vite compte du massacre intellectuel. Combien de personnes balancent ici et là (parce que c’est drôle…) que les chambres à gaz c’est une fiction. La blague est marrante une fois, deux fois, trois fois et plus c’est inquiétant et franchement lourd. C’est comme avoir un tonton raciste qui balance 100 fois la même blague sur l’africain. Merci ça va. Mais comme je le dis, je n’enterre pas Dieudonné, et continue de le défendre face à certains de ses détracteurs. Mais lire des « pfff c vla le juif, dieudo il l’enkul » sur des vidéos de spectacle de Gad Elmaleh (que je n’aime pas) ça m’effraye.

    Publié par gpsnokoto | juin 17, 2013, 7:00
    • Disons que je trouve ses spectacles universalistes. Et c’est vrai que j’aime également moins les spectacles où il règle ses comptes (« j’ai fait l’con »?).
      Je pense qu’il ne faut rien y voir d’autre qu’un règlement de comptes avec Bernard « le philosophe milliardaire » et cie.
      D’ailleurs dans ces règlements de comptes (qui pour moi sont un peu en off du spectacle), il n’attaque pas les juifs, mais bien les nantis dont les sionistes sont la partie très émergée, bref les gens qui veulent sa mort, les gens qu’il combat…
      Pour ce qui est des chambres à gaz, je suis comme Dieudonné, dubitatif. Je sais que je tombe sous le coup de la loi, mais je serais bien incapable de dire si elles ont existé.
      C’est pas moins idiot (mais plus facho, c’est évident) de dire qu’elles ont existé.

      Moi, je reste à l’écart de ce débat,
      car j’en ai marre, comme justification suprême, d’entendre des menteurs dirent qu’ils ont beaucoup souffert et que leur grand-père est mort à Auschwitz. Assez de démagogie !

      Publié par Ju | juin 17, 2013, 7:34
      • Ahahaha je vais aller en prison avec vos conneries ! C’est mon blog, c’est moi qui suis responsable. Sans faire de démagogie, ne pas y croire, revient à ne pas croire à Louis XIV, ne croire en rien.C’est comme « L’homme n’a jamais marché sur la Lune ». Il suffit de lire autre chose que la théorie du complot pour se rendre compte que c’est faux. Par exemple, un des grands arguments avancés par les théoricien du non (pour la Lune), c’est que « ils n’y sont jamais retournés ». Heu, on oublie alors Apollo 12,14,15,16,17 (la treizième mission n’ayant pu alunire). C’est pareil dans l’autre cas. Par contre je suis d’accord pour dire que cette tragédie a été instrumentalisée par beaucoup de gens pour des raisons crapuleuses et autres. Ce qui a sans doute contribué à l’apparition de ce genre de théorie. Il faut juste se rappeler que ça n’a rien d’extraordinaire, l’homme a toujours massacré son prochain, la différence en ce cas, c’est que ça a pris des proportions industrielles, et que l’on avait jamais vu ça. Par contre +100 pour le règlement de compte, c’est exactement ça !

        Publié par gpsnokoto | juin 17, 2013, 7:41
      • Pour ce qui est de la Shoah, peu importe le moyen, je sais que ça a vraiment existé. Moi, j’ai juste un (gros) doute sur le chiffre et donc, sur le moyen d’y parvenir… Mais attention, je ne nie pas les centaines de milliers de morts; (je n’oublie pas non plus les tziganes, les cocos, les homos, les opposants au nazisme, etc…) qui ont péri dans les camps de concentration. Enfin passons.

        Pour Dieudonné, moi aussi étant un « fan » assez récent, j’ai l’impression que pas mal de monde vient le voir
        pour son « sioniste-bashing » et pour se rallier à l’Ordre de la quenelle. Insuffisant donc pour un grand spectacle.

        Publié par Ju | juin 18, 2013, 6:31
      • Justement, ces théories de complot viennent de la possibilité de leur existence, il est par exemple impossible de nier l’existence de la deuxieme guerre mondiale, mais on peut douter d’énormement d’affirmations considérées vraies de façon dogmatique, que ce soit pendant l’holocauste ou a travers histoire.
        Les etats puissants font de leur mieux pour arriver a leurs fins, ou consolider leur pouvoir (bien sur les Etats Unis gagnent la palme), que ce soit par manipulation de l’opinion publique, ou par la création de conflits qui n’éxistaient pas pour un certain objectif (prenez le cas de la manipulation americaine en Iran pour établir un dictateur favorable a leur politique dans les années 50).
        Ces types de manipulations sont indubitables, et ont évolué durant l’histoire selon l’époque et les voies de communications existentes. Je pense que les théories de complot sont extremement importantes, justement par le fait que la possibilité existe que ça soit les états unis qui aient orchestré le 11 septembre, que les chambres a gaz soient une invention, que les religions sont un moyen creé par la classe dirigeante pour controler la population, ou que Louis XVI ait été un dictateur qui a merité son sort.
        Je pense que dans notre ere d’information, la méfiance et le souci de preuves solides et materielles est d’une importance capitale.

        Publié par Driss Benyahya | juillet 1, 2013, 12:15
  10. Oui évitons ce sujet, car c’est justement la mouvance dans laquelle Dieudo a foutu les pieds qui me gène. Pour avoir fait une fac d’Histoire (ça vaut ce que ça vaut hein 😉 ), il y a plein de preuves du chiffres avancés, mais quand le doute subsiste chez quelqu’un c’est dur de le retirer. C’est l’histoire d’Inception hein 😉

    Publié par gpsnokoto | juin 18, 2013, 10:56
  11. Très bon article. Les fans des débuts qui se sont détournés progressivement et à regret de Dieudonné sont ceux qui en parlent le mieux. Les deux phrases qui m’ont parues le plus pertinentes sur le « pour ou contre Dieudo ? » sont :

    « celui qui m’a inspiré tellement de débats houleux, que ce soit pour défendre sa cause face à ses plus ignorants détracteurs, aussi bien que pour faire admettre à ses plus stupides fans qu’il y a bien une limite à ne pas franchir »

    et

    « Moi grand fan de Dieudonné de la première heure, j’étais choqué. J’ai continué d’aimer Dieudonné, mais j’ai commencé à détester son public. »

    Pareil, Dieudo tout seul, j’aurais juste lâché l’affaire ‘après l’avoir longtemps défendu ou tout au moins excusé) pour cause de baisse de qualité et propos puants, mais Dieudo + son public c’est carrément la gerbe.

    Publié par Patrick, divorcé. | juin 20, 2013, 12:11
  12. Bonjour à l’auteur,
    L’article est bon est nuancé…Pour ma part j’ai été voir foxtrot à Metz avec ma femme j’ai beaucoup rît…..L’humoriste me fait énormément rire (même si certains de ces derniers spectacles un peu moins) ce qui est vrai c’est que la position de Dieudonné (qui s’est radicalisé ces dernières années à cause de certains de ses détracteurs hystériques)……..Je me pose la question sur ses positions pro iranienne…..Mais en même temps quel génie!!quel puissance comique.

    Publié par thomas | juin 21, 2013, 9:08
  13. J’ai essayé de regarder mais ça ne passe vraiment plus, faudrait virer toutes les allusions sur le complot sionisto-machin, les règlements de comptes sur divers artistes et personnages publiques (running gag sur BHL quel ennui), les tirades victimaires, bref, y’aurait plus grand chose au final. Et puis outre 1 mauvais spectacle à mon goût, j’ai trouvé le public inquiétant car conditionné.

    La personne avec le pseudo « JU » + haut en est l’exemple frappant. La promo que Dieudonné à fait pour le négationnisme a bel et bien laissé des séquelles.

    Publié par petitglu | juin 22, 2013, 2:21
    • Dieudonné n’a pas fait de promo pour le négationnisme.
      Et écoutez un peu les gens avant de les disqualifier de négationnistes et d’antisémites.

      Tout part d’un prix « d’infréquentabilité » remis effectivement à un type vu comme infréquentable, vu comme le diable, vu comme celui qu’on laisse pour mort (physiquement)…
      Faurisson est un des rares révisionnistes qui s’accrochent encore; ces derniers petits camarades ont depuis fait allégeance à l’histoire officielle, soit honnêtement et en toute conscience (car leurs travaux les ont menés à ces conclusions), soit par soumission.

      J’ignore si Faurisson dit vrai, mais j’ai la faiblesse de croire qu’en démocratie, on devrait avoir le droit de faire des recherches historiques; la révision, c’est l’essence de tout bon historien (sinon, à quoi bon ?).
      Et je soutiens d’autant plus le courage de Faurisson (non pas l’oeuvre, puisqu’il ne m’a pas convaincu non plus)
      qu’il dit être un révisionniste, et non pas un négationniste. Nier la Shoah, ce n’est pas la même chose que de ne pas être d’accord sur des chiffres et sur les moyens utilisés.

      Bref, évitez de parler en mon nom, d’autant que c’est pas vraiment Dieudonné qui m’a appris un peu l’Histoire.
      Et si vous ne trouvez pas un poil suspect que seule cette période de l’Histoire soit une zone interdite,
      et bien, c’est qu’on n’a pas la même définition de la démocratie.

      Ceci dit, encore une fois, assez d’accord sur la compétition victimaire…

      Publié par Juju ou JU | juin 22, 2013, 9:11
      • Cette période de l’Histoire n’est pas une zone interdit. Faurisson a été également condamné pour la négation du massacre de Gorée. Lorsque le Japon nie les chiffres du massacre de Nankin, nie sont implication direct dans les massacres organisés par l’unité 731, nie les 30 millions de morts civils, il est tout autant condamné par l’opinion public international. Cela ne veut pas dire qu’il y a un complot Chinois dans le Sud Est Asiatique. Lorsqu’un historien conteste les massacres imputable au commerce triangulaire il est aussi condamné, la négation du génocide du Rwanda est aussi condamnable. Bref, cette partie de l’Histoire n’est pas interdite, juste plus sensible car très proche de nous, temporellement et historiquement. Lorsque j’étais au Japon je voyais des jeune Japonais s’habiller en soldat SS pour le fun, aucune idée politique juste le look ils le trouvaient chouette. En France cela ne passerai pas, logique. Au même titre que en Chine on arbore pas le drapeau Impérial Japonais, c’est très très mal vu, comme la croix gammé en France. Pourtant ce drapeau impérial se trouve sur des vêtements à la mode en France, dans des pubs, des émissions. Croire que les dires de Faurisson sont justes en se basant sur l’idée qu’on ne peut pas en parler est peu pertinente. Car la Loi interdit de nier TOUT les crimes de guerres. Essayer d’aller à Tolbiac faire une conférence en niant les goulags je pense que vous aurez de gros problèmes. De plus, nous pouvons en parler, qu’est ce que nous faisons là ? Personne n’est encore venu fermer mon blog, je n’ai reçu aucune menace de fermeture. Et c’est ce que je dénonce dans mon article, Dieudonné a dédiaboliser des gens comme Faurisson ou Soral. Mais ces gens sont réellement dangereux. Soral est un très bon orateur, je serai très malaisé de me lancer dans un débat direct avec lui. Il est très cultivé, charismatique, presque sympathique car proche des gens. Il n’empêche qu’il est dangereux, machiste et raciste.

        Publié par gpsnokoto | juin 22, 2013, 11:14
      • Nous pouvons en parler, oui. Car on ne dérape pas.
        Tant qu’on ne remet pas en cause le génocide…

        Si Dieudonné a dédiabolisé des gens comme Faurisson et Soral (c’est différent pour Soral qui est devenu le diable pour le système à partir du moment où il a intégré le FN en essayant de gommer son côté néo-libéral).

        Le plus important, c’est d’éviter les phrases toutes faites et disqualifiantes…
        « Dangereux » (Je ris ! Pourquoi ? Parce que son approche géopolitique est dangereuse ? Parce qu’elle dénonce les valeurs impérialistes de l’Occident ? Si les mecs étaient discrets dans leur approche, on pourrait dire que Soral n’est qu’un complotiste de plus, mais non, ils y vont à la carrément à la hache). Cette politique de l’Empire et d’asservissement à l’Empire MALHEUREUSEMENT donne raison à Soral depuis 5 ans. Bref, rendez-vous en Iran dans quelques mois.

        Machiste, oui, c’est vrai.

        Et Raciste. Je te rappelle que les juifs ne sont pas une race. L’appellation « antisémite » accolée au racisme est là pour contrebalancer le tout; la fameuse inversion accusatoire.
        Soral est antisioniste et israelophobe (quand il attaque les juifs, c’est toujours les élites et toujours sur leur ambivalence), c’est un fait. Mais est-ce un délit ?

        Ce qui est important là-dedans, c’est le libre-arbitraire.

        Au passage, il y a un mec que je trouve très bon, et surtout inattaquable aux niveau des idées, c’est Etienne Chouard (au contraire de Soral duquel je peux comprendre qu’on ait quelques réticences). Mais lui aussi; il se fait emmerder par les antifas sous le prétexte qu’il cite un auteur qui a écrit–selon lui–un des livres les plus fins qui soit sur le système bancaire (Mullins) et qui est a priori un antisémite bon teint. Chouard a beau s’affranchir de Mullins au niveau de l’idéologie judéophobe (ce n’est pas le sujet de Chouard, qui s’intéresse à la constitution et à la démocratie réelle) et même préciser les tares de Mullins,
        c’est trop tard, le mal est fait et la machine à broyer du mec qui ne rentre pas dans les cases est en route.
        Ca n’est simplement pas normal, dans une « démocratie », de diaboliser certaines personnes comme ça. Non mais, vous avez vu la gueule de nos élus ????

        Publié par Juju ou JU | juin 22, 2013, 12:28
      • Mais je ne trouve pas nos élus particulièrement moins dangereux ni plus fréquentable.
        J’ai dis raciste, je ne pensais pas aux Juifs. Raciste car quand Dantec propose le bombardement atomique des musulmans et des arabes, Soral défend. Entre autres choses, car le bonhomme n’en est pas à son coup d’essai.
        Dangereux parce que charismatique. Je vois plein de jeune, des potes à moi, trouvent Soral génial. Quand j’entend un mec de 15 ans dire « pfff le feujs ils cassent les couilles, y’a jamais eu de chambre à gaz »… J’ai franchement peur. Quand Soral dit « On va droit à la guerre civile », je pense qu’il ne se rend pas compte qu’il jette de l’huile sur le feu. Son idée d' »Égalité et Réconciliation » porte assez mal son nom. Je vois plus « Rupture et je t’en fous plein la gueule ». Pour les antifas, je n’aime ni les fachos de droite, ni les fachos de gauche. Pourtant j’ai fais parti de ces « antifas », mais le concept de pas pouvoir penser librement me casse allègrement les couilles, que ce soit à droite, à gauche, au centre, avec Dieudo, Soral, ou Julien Terzic…
        Et puis très franchement c’est tellement le bordel dans leurs têtes à tous. Exemple flagrant ; des antifas s’attaquent au Betar, la LDJ s’allie avec des antifas pour attaquer des pro-Palestine (d’ailleurs les stickers CNT m’ont très surpris, car ce groupe est plutôt pro-Palestinien, là il y a quelque chose de bizarre, étrange que Soral et ses potes toujours en recherche de complot n’aient pas creuser), des skin néo nazi traînent à un meeting avec Kemi Séba et ses potes, qui eux se retrouvent au théâtre de la main d’or avec les pro-palestine qui dans leurs manifs se trouvent des antifas…. Si quelqu’un comprend un truc…
        Pour répondre à la « diabolisation », dans mon article je dis  » Oui, je suis contre la condamnation d’un homme pour ses idées, aussi malsaine soient elles. Il suffit de prouver en quoi il a tort. On ne condamne pas les gens parce qu’ils ne pensent pas comme nous. Mais de là à leurs donner une tribune, il y a un pas qu’on ne doit pas s’empresser de passer. »
        Je ne suis pas pour la condamnation pénale de Faurisson, mais son interdiction d’enseigner oui. Sinon c’est quoi la prochaine étape ? « Les dinosaures ont pas existé, le monde a été créé en 7 jours… »

        Publié par gpsnokoto | juin 22, 2013, 12:56
      • Non, Soral a défoncé Dantec pour ça.
        Si je devais choisir, je prends le racisme de Soral anti-juif plutôt que celui de Dantec islamophobe.
        Dans le premier cas, on attaque le réseau de pouvoir et de domination. Dans le second, on s’en prend aux conséquences aux derniers maillons de la chaîne. Bref, passons.

        Qu’un mec de 15 ans dise que ça a pas existé, on s’en fout, non ?
        Et même qu’un mec posé, intelligent, fini, vienne me dire : « J’y crois pas. » Ca ne me pose aucun problème.
        Je connais plein de mecs conditionnés à l’islamophobie, (alors qu’ils ne sont finalement qu’anti-arabes au mieux anti-racailles, bref des racistes ordinaires), c’est pas pour ça que je vais chercher à les bastonner puisque je comprends leur point de vue. Nous n’avons juste pas la même analyse de la situation.

        Je reviens à la Shoah, à la dogmatique Shoah, à la morale shoatique, ben là, j’entends personne dire quoi que ce soit sur les juifs (peut-être parce que j’habite pas en cité). Clairement, il y a 30 ans, il y avait bien plus de douleur aussi autour des déportations et de toutes ces morts. Mais il y avait surtout beaucoup plus de pudeur et on ne s’étalait pas comme ils le font aujourd’hui. C’est dégoulinant, puant. Du Cukiermann qui fait pleurer Besancenot, du Bibi Netanyahou qui fait chanter tout l’Etat français…
        Le dogme de la shoah est en train de prendre des proportions impensables, alors que selon moi, il n’existe en France plus qu’un antisémitisme « de banlieue » (né de l’importation du conflit insraelo-palestinien). Mais aujourd’hui, quel français « bien blanc » va aller molester un juif parce qu’il est juif ? Personne, c’est une évidence.
        Toute la douleur qui a existé à l’époque est maintenant instrumentalisée, le but étant de culpabiliser encore et encore.
        Quand dans une discussion, ça vient à parler de la WWII et des heures les plus sombres de notre Histoire, je botte en touche ou je dis que ça ne m’intéresse pas, car j’ai pas envie de rentrer dans ce jeu. On parle d’histoire, tout cela est fini !!! L’esclavage ne reviendra pas, les goulags non plus, pas plus que la déportation de la puissante communauté juive…

        Quant à « Egalité et Réconciliation », sur le fond, j’aime assez. Mais effectivement, de part la nervosité de Soral, et selon que vous soyez un arabe d’une banlieue de merde, on peut vite tomber dans l’amalgame.
        Soral en fait souvent trop, mais je trouve sa géopolitique souvent juste et fine.
        Quant à la « réconciliation », je réfute ton argument. Soral lutte quand même contre le racisme anti-musulman ordinaire.

        Publié par Juju ou JU | juin 22, 2013, 1:24
  14. Vu le spectacle.

    Les – : pas de sketch mémorable (je dirais même pas de sketch tout court.) Plutôt un long monologue émaillé de plusieurs scénettes amusantes.
    Plus on avance dans le spectacle, plus on sent l’influence de Soral sur l’écriture de Dieudonné. Le sketch sur la compétition victimaire ne sert à rien. A ce niveau, ça ne sent plus le réchauffé; c’est carrément calciné.

    L’énorme + : sa qualité d’acteur. Dans ce spectacle, il est carrément stratosphérique.

    Je ne suis jamais allé voir Dieudo, mais je sais que si j’en ai l’occase, j’irai voir le prochain.
    Bien que le titre « Le mur (« on y va droit dedans ») » risque de donner lieu au pot-pourri habituel des saillies de Dieudo au cours de ces 3 dernières années.

    Mais je partage la vue de l’auteur sur Dieudo : à un moment, il faudra qu’il arrête de se reposer sur ses lauriers
    et qu’il se pousse un peu au cul.

    Publié par Juju | juin 22, 2013, 5:59
  15. Et aussi le passage navrant sur le mariage homo (ovations du public), l’amalgame lamentable Breivik-massacre-franc-maçonnerie (tout est lié !), etc. Qu’est-ce donc sinon de la propagande réac, du racolage malsain ? Dieudo est au fond du trou et creuse encore. Je ne vois pas en quoi son jeu d’acteur viendrait sauver un spectacle politiquement orienté, aussi platement écrit, hormis en en oubliant le fond idéologique, ou plus sûrement en s’en rendant complice.

    Publié par petitglu | juin 22, 2013, 12:55
    • Dieudonné va être le témoin de mariage de deux taulards juifs. Bref, il prend le contre-pied.
      Dieudonné n’est pas un propagandiste (contrairement à Soral); il balance. Point barre.
      Et s’il va marier « ces deux escrocs juifs » (je cite), c’est à leur demande, et il a accepté.
      Bref, avant d’offusquer Dieudo l’universaliste (qui a quand même ses opinions) et de lui faire manger son chapeau, ça va être compliqué. Il n’a pas l’indignation facile, le bougre !

      Pour Breivik-massacre-franc-maçon, encore une fois, il fait juste citer les qualités du monsieur.
      Et pour la énième fois, Dieudo dit qu’il a 7 enfants (« eh ouais, je suis africain »)

      Libre à vous de vous dresser sur vos ergots au nom d’une idéologie (bienpensance ?) qui est la vôtre,
      mais je pense que vous vous trompez. C’est avant tout un spectacle d’un humoriste absolument pas politiquement correct. C’est d’ailleurs ça qui plaît aux gens qui vont le voir.
      Vous voyez de l’embrigadement, moi, je vois juste des gens qui en ont marre des médias et des politiques, du mariage gay et de tout cet enfumage, et qui viennent entendre autre chose.
      Dieudonné, en forme de soupape, peut-être.

      Encore une fois, ok pour dire que Dieudonné a fait dans la facilité.

      Publié par Juju ou JU | juin 22, 2013, 1:39
  16. Lol JU, les ultra-orthodoxes de Neturei Karta étaient déjà un contre pied pour les dieudonnistes, « des juifs anti-sionistes, la preuve que Dieudonné n’est pas antisémite ! » L’universalisme a le dos large. Personnellement je défendrai tjrs l’homme qui a été agressé à plusieurs reprises, comprendrai son exaspération vis à vis des médias mais ne me laisserai pas pour autant embobiner par ses discours, ni n’oublierai ses accointances avec l’extrême droite.

    Publié par petitglu | juin 22, 2013, 5:15
  17. Bonsoir à tous…..Et puis quel acteur j’ai revu des films ou il à joué (comme acteur secondaire ou principale) en occurrence « le déménagement », « le clone » et « hs »……Il est vraiment extraordinaire dans tous son jeu, mimique, présence, espace physique, …..Et puis comme humoriste des juifs américains le décrivent comme génial et c’est du lourd je pense à William Klein et surtout Woody Allen le grand réalisateur…..Donc ok Dieudo est parfois un peu sur la brèche en matière d’opinion mais bon y’aurait pas fallu l’agressé….

    Sinon moi aussi je suis contre la loi Gayssot qui est une loi totalitaire sous couvert d’empêché le négationnisme elle vient d’un ancien stalinien Gayssot.

    Publié par thomas | juin 24, 2013, 10:52
  18. Merci pour cet article, je partage entièrement votre opinion, et comme vous j’ai zappé foxtrot et ce malgré mon grand attachement à l’artiste depuis mon adolescence. Comme vous je me contenterai surement du dvd.

    Je ne pourrai jamais concevoir que cet homme soit raciste ou antisémite…. à mon sens le vrai problème réside dans la quasi inexistence de frontière entre antisémite et antisioniste. Je penses qu’une partie du public ne fait pas la différence. Moi même je ne la fais pas toujours et c’est la raison qui m’éloigne petit à petit de Dieudo, alors que justement beaucoup maintenant viennent principalement pour cela.

    J’aime le dieudo qui dénonce, le dieudo universaliste!!!! mais je commence à avoir du mal avec le dieudo trop prolifique qui reprend pour combler le temps des passages de ses spectacles précédents, ou qui taille BHL de façon si grossière alors qu’il pourrait le charger de façon beaucoup plus dieudonnesque et pas juste lui jetter une crotte de nez pour une simple vengeance, cette manière de faire ressemble trop à Soral (personne que je vomi de tout mon être) quand il parle de film porno d’Ariel Dombasle. C’est petit, et ne ressemble pas au Dieudo qui m’a tant fais rire!!!

    J’aimerai juste lui dire Dieudo arrête la politique. recentre toi sur l’immense artiste que tu es, car à trop vouloir toucher le soleil un jour tu finiras définitivement à te bruler les ailles!!!

    Publié par Makenju | juin 24, 2013, 11:57
    • La frontière entre antisémitisme et antisionisme est pourtant très, très nette; et même Dieudo s’est souvent expliqué là-dessus.
      Seulement ce sont ses adversaires qui entretiennent l’ambiguité pour le disqualifier. C’est une technique qu’ils utilisent régulièrement avec le fameux antisionisme de façade qui cacherait l’antisémitisme le plus immonde, blabla;.. »
      Bref, ils nous prennent pour des pigeons. Le vrai antisémitisme n’existe pas en France.

      Sinon, pas d’accord avec vous, je ne veux pas que Dieudo arrête la politique.
      Dieudo est le dernier chansonnier qu’il nous reste.
      Hormis le fait que des vannes s’interchangent de spectacle en spectacle, c’est le fait qu’il ait choisi un camp qui peut apparaître comme gênant. Car en fait, je crois que maintenant Dieudo ne doute plus; et le doute, c’est sûrement ce qui faisait sa grande force par le passé.

      Publié par Juju ou JU | juin 25, 2013, 8:49
      • Je ne peux être en accord avec vous, le vrais antisémitisme n’existe pas en france????!!!!
        je vous donne raison concernant dieudo, je sais que lui fait la part des choses et c’est la raison pour laquelle je ne le considère pas et ne le considérerai jamais comme étant antisémite (et je précise que personnellement je lui donne raison sur de très nombreux points, et c’est pour cela que je l’ai défendu pendant des année contre vents et marrées), simplement je pense que de très nombreuse personnes font l’amalgame et ne discerne pas cette frontière, et notamment les jeunes, j’ai vu beaucoup de jeunes étudiants âgé d’une quinzaine d’années dire de telles atrocités en se basant sur des paroles de dieudo que ca en devient gênant, quand j’ai entendu un jeune dire que dieudo avait dit que les juifs (et non pas les sionniste) participaient activement à la traite négrière, qu’ils avaient financé l’apartheid, qui considèrent que toute personne parlant en bien d’israel ou des israellien et obligatoirement sioniste je ne suis pas certain que eux soit conscient de cette frontière. De plus la preuve que cette frontière n’est pas si net que cela est qu’il à été condamné pour sa chanson Shoa ananas. de plus ou est la frontière lorsqu’il assure que « les gros escrocs de la planète, ce sont des juifs »??
        Quand à son engagement politique qu’il le continu en tant qu’artiste je suis en total accord sur le fait qu’il est le dernier chansonnier et c’est ce que l’on aime chez lui. Mais je parle de son engagement dans des parties ou mouvances politiques obscures, de ses soutiens à Kadhafi ou mahmoud ahmadinejad ou quand il se rend en 2006 à la fête bleu blanc rouge du fn, ou quand encore il qualifie le mariage pour tous de « projet sioniste qui vise à diviser les gens » j’aime quand il dénonce mais pas quand il s’engage publiquement et soutient ce genre de personnes ou d’idée.

        Publié par Makenju | juin 25, 2013, 10:38
      • « Pour les juifs plus gros escrocs de la planète », c’est pourtant loin d’être faux; niveau mafia, ils se situent là. Mais comme pour le cas Zemmour, ça ne se dit pas « La majorité des noirs et des arabes sont des délinquants ». Ce n’est pas un problème de race, mais de contexte. Et ça, je comprends que ça ne passe pas.

        Mais difficile de ne pas nier que Madoff est l’escroc des escrocs.

        Quant à tout ce que tu dis, malheureusement, c’est le retour du bâton. Si on avait pas voulu assimiler Dieudo à un antisémite, je pense que cette frontière ne serait pas aujourd’hui aussi ténue et que ces jeunes ne tiendraient pas un tel discours. Que tu le veuilles ou non, l’élite juive a toujours gravité autour du pouvoir (même à Vichy) et c’est donc normal que leur influence se fasse ressentir, et c’est donc normal qu’ils tapent sur Dieudo… C’est que la communication agressive du pouvoir est en train de cliver la société.

        Toute personne parlant en bien de la politique israélienne est forcément sioniste. Pour moi, netanyahoo ! le démocrate, je le situe à la droite d’Hitler. Mais le petit peuple israélien n’est pas si con.

        Le président iranien a été caricaturé comme un fou. L’était-il ? Sommes-nous forcément le Bien, sont-ils obligatoirement le Mal ? L’Iran n’a rien d’un régime expansionniste, contrairement à Israël.
        Par contre, il a eu le malheur de déclarer « Le régime qui occupe Jérusalem devra disparaître des pages du Temps » (référence coranique) traduite dans les pays occidentaux par un belliqueux et militaire « Israël doit être rayé de la carte ».

        Dieudonné permet aux gens de réfléchir sur le Bien ou le Mal,
        même si moi aussi l’influence de Soral sur se sspectacles me gêne.

        Publié par Juju ou JU | juin 25, 2013, 11:00
      • PS : désolé pour toutes les vilaines fautes d’orth, promis la prochaine fois je me relis avant de publier!!!!!

        Publié par Makenju | juin 25, 2013, 10:49
  19. Je suis entièrement d’accord sur le deux poids 2 mesures qui me révolte, je vomi zemmour, BHL…. et ne peux pas les défendre et m’attaquerai toujours à eux. La manière utilisée pour la création de l’État d’israel m’a toujours révolté tout comme sa politique colonialiste ou son gouvernent que je classe également très très très très très à droite voir un peu plus encore. Évidemment que les Madoff et consorts sont des escroc, bien sure que Sarkho (et cela n’est que mon opinion et non une affirmation) et un chef de clan mafieux qui ne cherche que son profit perso et pisse sur le petit peuple voir même le peuple dans son ensemble. Je suis un gauchiste de merde, anticapitaliste, antilibéraliste… l’élite juive gravite toujours autour du pouvoir et on baisse son slip devant le CRIF je suis entièrement d’accord mais elle n’est pas le seule élite à le faire. Le fait est que pour moi les plus grands escrocs ne sont les juifs mais les très riches et ils sont il est vrai majoritairement blancs. Certes, il y a des juifs qui sont riches mais les cahuzac, Tapie, Guéant, Roquencourt, les oligarques russes, la mafia napolitaine ou encore Kabila ou tout autre président dictateur d’Afrique… ne sont pas juifs c’est l’argent qui poussent à en vouloir toujours plus et ce n’est aucunement dû à une quelconque appartenance ethnique ou religieuse c’est juste un comportement naturelle l’homme est avare et en veut toujours plus.

    Dieudo fourni lui même le bâton pour se faire battre, il s’enferme dans des dérives. Son rôle en tant que personne publique et aussi de penser aux nombreux jeunes et moins jeunes qui l’écoutent. Je le répète dans le fond il y a de très nombreuse choses avec lesquelles je suis d’accord et que je soutiens, mais la forme est de plus en plus bizarre.
    De plus le bien et le mal c’est une invention judéo-chrétienne, ça n’existe pas, rien n’est soit tout noir soit tout blanc il y a du bien dans le mal et du mal dans le bien, Hitler était capable d’aimer et de protéger ses proches tout en commentant un génocide. Tout comme les américain sauveur du monde après la seconde guerre mondiale ont à leur actif le génocide des indiens d’Amérique et des japonais (avec 2 bombes H)
    Je ne peux pas soutenir les ingérences de l’homme blanc dans les politiques ou choix de régimes africain, arabe….chaque peuple doit choisir de lui même ce qui est bon pour lui et aucun régime n’est idéal et surtout pas le notre. La démocratie est la plus grosse quenelle que l’on nous à servie elle n’existe pas ce n’est qu’illusion pour contrôler le petit peuple que nous somme et vouloir imposer les valeurs occidentales à travers le monde et à mon sens une absurdité totale, car aujourd’hui quelle est la démocratie que l’on nous impose c’est avoir du coca, des mcdo et des nike.
    Ce qui me dérange avec son soutien de Mahmoud Ahmadinejad c’est que j’ai déjà rencontré des iraniens exilés par peur du régime en place ou parce qu’ils aimaient une juive, or je ne connait aucun cas de français qui à du fuir la France pour de telles raisons, en générale la fuite de la France à un aspect plus fiscale.

    Simplement mon opinion est qu’il s’enferme dans des dérives de moins en moins contrôlés et qu’ainsi il fait le jeu de ses détracteurs. Je le penses plus intelligent que cela, il possède une bien plus grande finesse, mais à force de taper toujours plus sur eux et de mettre ce thème à chaque spectacle et parfois pendant plus de la moitié du spectacle et à mon sens non productif et le dessert grandement. Je souhaite qu’il continu à dénoncer ce sujet mais pas qu’il le mette à chaque fois en tête de gondole de ses nouveaux spectacles au détriment d’autre sujets.

    Publié par Makenju | juin 25, 2013, 1:04
  20.  » Dieudo le rigolo, lui qui tirait à boulets rouges sur toute sorte de clergé, proposer des plats halal en fin de spectacle. Ça me gène. Entendons nous bien, il aurait proposé des plats cachères, un hostie, ou un encens bouddhique, j’eusse eu la même sensation »
    C’est tellement vrai. Au bout d’un moment t’as envie de lui dire « hey dieudo, pas de hiérarchisation tu te souviens ? Ça marche aussi dans l’autre sens. »

    Bon article, très pertinent et (malheureusement) très vrai… J’ai été voir Foxtrot.
    J’ai ri, l’ambiance dans la salle n’était pas hostile, un public très conditionné (dont je faisais partie) oui mais aussi en attente de qualité. En toute honnêteté, ce n’est pas tellement le spectacle que j’ai le plus aimé mais surtout l’ambiance générale. J’avais le sentiment que dans cette salle, là, maintenant, je participais à quelque chose de grand et de bien. Que je faisais presque un acte humaniste en allant voir Dieudo la tête haute et sans honte. J’ai toujours adhéré à son « Pas de hiérarchisation de la souffrance », au complot sioniste, la politique Israel, à sa dénonciation des injustices et de l’hypocrisie ambulante française. J’aimerais toujours Dieudo car, même si c’est très paradoxale de dire ça maintenant, il m’a appris la tolérance. Du fait de mon milieu social et de mes fréquentations, j’avais toutes les chances de tomber dans la phobie du musulman, des amalgames, de l’adulation du juif, du blanc et du noir sans nuance de gris. Alors pour ça, je le remercie.
    Aujourd’hui, quelques mois seulement ont passé depuis ce spectacle et pourtant je ne suis pas sûre d’aller voir le prochain, « Le Mur ». Ses récentes vidéos postées à propos du Mariage Gay m’ont fait presque l’effet d’un electrochoc. Je n’ai pas honte de le dire. Je suis pourtant très loin d’être lobotomisée par le PS et par Taubira, mais, là, vraiment je ne comprends pas. Je ne comprends pas pourquoi il mène ce combat, pourquoi son public sort les mêmes arguments que ceux qui ont milité des mois dans la rue, ceux qui pour la grande majorité sont également islamophobes et prêts à signer toutes les pétitions pour faire interdire Dieudo dans ta ville. Incompréhension totale.
    Aujourd’hui, quand je lis les commentaires sur les vidéos postées « Dieudo témoin d’un mariage gay », je suis écœurée. Je me dis, je ne peux pas laisser passer ça et je lui en veux de laisser passer ça putain. Entendons-nous bien on a le droit d’être conte le mariage gay et ça ne signifie pas systématiquement qu’on est homophobe mais là mon problème c’est que je ne sais plus. J’étais persuadée que Dieudo n’était pas homophobe mais aujourd’hui je ne sais plus. L’est-il ? Ou est-ce, pour vous citer, « une façon de chérir le public actuel ? »
    Si c’est la deuxième option, et à mon avis c’est celle là, c’est d’autant plus écœurant. Car cela voudrait dire qu’il est prêt à dire et à laisser passer n’importe quoi pour garder son public, ou plutôt son salaire. Au final, je me demande donc si je ne préférerai pas qu’il soit carrément homophobe.
    J’avais trouvé à mourir de rire son sketch sur la gay pride, c’était tellement vrai et tellement drôle. Mais là j’ai le sentiment qu »il est passé à un niveau supérieur. Si je pouvais lui poser la question « Dieudo, pourquoi t’attaquer au mariage gay ? » Je le ferai. Alors son public me dira « Parce qu’il a raison, il dénonce Taubira et le gouvernement PS qui s’attarde sur ces pd au lieu de se concentrer sur le chômage. » Certes. En attendant la réalité c’est qu’à l’heure actuelle si tu vas sur une vidéo de Dieudo et que tu lis les commentaires youtube, c’est effrayant. Aussi bien sur les gays que sur les juifs. La majorité de son public ne voit plus le vrai du faux, multiplient les amalgames et finalement ne valent pas mieux que ceux qu’ils dénoncent. Je m’en veux d’avoir attendu qu’il s’attaque à un sujet qui me touche pour découvrir les dérives des commentaires sur les juifs aussi… C’est honteux, j’aurais dû m’en apercevoir plus tôt.
    Alors quand je lis ça je me dis, est-ce que je vais faire parti de ça ? Si je vais le voir, je participe à ça.
    Je ne pense pas que j’irai le voir.
    Oui le problème c’est plus le public que Dieudo lui même, je le sais, mais putain pourquoi il réagit pas. Pourquoi il prend pas sa caméra pour dire « ATTENTION A CE QUE VOUS DITES, C’ÉTAIT PAS MON MESSAGE AU DÉPART. FERMEZ LA. »

    Voilà la réalité. Et ça m’emmerde, ça m’emmerde vraiment parce que je ne connais plus le vrai du faux moi non plus .Parce que je ne sais plus qui est dieudo et ni pourquoi il se bat. Le déclin a commencé à Mahmoud et depuis je ne sais plus. Est-ce que je me suis laissée lobotomisée par lui ? Possible. En tout cas, la lecture de cet article m’a fait du bien, je commençais à me demander si c’était moi le problème.

    Donc c’est pareil, j’attendrai la sortie en DVD. Parce que malgré tout il reste le plus grand. J’admirerai toujours le courage qu’il a eu face au sabotage médiatique dont il a été (et est encore) victime.

    Mais… « Aimez vous les uns les autres » qu’il disait…
    On en est loin.

    Publié par Sasha | août 22, 2013, 4:34
    • Je comprends son action comme une démonstration de l’absurdité de notre civilisation et j’emploie ce mot pompeux pour bien faire la différence avec les homos, les religieux ou les fans de jazz. On a depassé tout ça, en gros, on a un gros problème !

      Publié par Le Peps | août 25, 2013, 8:13
  21. Hello, tout d’abord merci pour cet article très clair qui va parfaitement dans le sens de ma pensée et qui correspond me semble t-il au sentiment partagé par bon nombre de « fans » de Dieudo.
    Je souhaiterai avoir vos avis concernant la dernière vidéo datant du 29 août qui m’a je dois dire consterné. Lourdeur, maladresse, propos inutiles, on sent que Dieudonné est très en dessous de ce qu’il fait habituellement. Il critique inutilement Moscovisci, compare Valls à un acteur porno, à Mussolini, se présente comme porte parole d’une association carcérale à visée purement contestataire (une sorte de CGT), soutient Bachar, porte fièrement une écharpe du Hamass … Bref une grande déception et d’important doutes.
    Ma grille de lecture de tout cela est sûrement contestable mais c’est ce qui me rassurerait le plus.
    A mon avis, Dieudonné n’a pas perdu ses convictions quand à la liberté d’expression, le respect de chaque individu … , et tout ce qui est expliqué dans cet article. Ce changement de comportement pourrait être justifié par le souhait de passer à la vitesse supérieur. On dirait qu’il a la volonté d’être plus radical pour « faire le buzz », de choquer plus de monde et qu’on parle plus de lui dans les médias, sur la toile et donc de sensibiliser plus de monde à sa cause. Il faut prendre au second degrés ce qu’il dit sur Pétain et considérer qu’au nom de la liberté d’expression, tout peut être dit. Reste que le discours peut mal être interprété par des fans ne comprenant pas les subtilités de Dieudonné et tomber dans un stupide antisémitisme et maintenant dans une volonté de révolution (référence aux deux dernière vidéos qui me laissent sans voix).
    En outre, je ne comprends pas si il cautionne les actes de ses fréquentions (Faurisson, Serge Ayoub, Carlos, des membres du Hamass, j’en passe) ou bien s’il les voit seulement dans une optique de contestation et de provocation … J’en viens à m’interroger sur son intégrité, c’est pour dire et Je regrette le manque d’explications de ses réelle motivations.
    Voilà, merci pour vos réponses.

    Publié par paul | août 30, 2013, 10:41
    • Bonjour, tout d’abord merci de l’intérêt porté à GPS. Je vais hélas pas beaucoup vous aider, je suis comme vous, dans le flou quand aux motivations réelles de Dieudo, et j’en viens à me demander si lui-même sait encore où il se place vis à vis de tout ça. La démarche, « liberté de parole pour tous » est toujours là, mais se transforme de plus en plus en « liberté de parole pour tous les extrémistes d’extrème droite ». J’ai pu survoler ses dernières vidéos, mais je dois dire que cela ne m’intéresse plus trop, trop incompréhensible, j’ai l’impression d’écouter un pillier de bar sous traitement schyzophrénique déblatérer sur l’état et de soi-disants complots contre lui. Mais si vous voulez être rassuré, beaucoup de gens sont dans la même perplexité vis à vis de Dieude, non (pour ma part hein, j’ai pas la prétention de tout savoir), vous n’êtes pas le fou dans cette affaire.
      VOilà !
      (désolé pour l’orthographe je post depuis un téléphone, c’est pas l’idéal, merci de votre indulgence).

      Publié par gpsnokoto | août 31, 2013, 10:42
  22. Plus simplement, quand c’est pas marrant et limite raciste, c’est juste naze et ça vole très bas…
    Des fois hors sujet dans le spectacle, il s’enflamme sur un sujet en essayant de convaincre la planète entière.
    Difficile d’être d’accord avec lui sur la plupart des sujets.

    Bref, comme tous ses derniers spectacles, des moments de génie ponctués par ses clichés (ou plutôt ses obsessions) déjà entendus, laissant pour reprendre ses mots « un gout de pisse dans la bouche »…

    Voilà perplexe, je l’adore et je le déteste… mais je regarde tous ses spectacles.

    Publié par Naboub | octobre 14, 2013, 3:29
  23. Merci. Je désespérais de lire un article d’une telle acuité — enfin, pour le dire moins dogmatiquement, un article qui reflète si parfaitement mes propres méandres sur l’énigme Dieudonné. Par-dessus le marché, avec un fil de commentaires lui-même passionnant, sain, cérébré. D’ailleurs, c’est une sorte de paradoxe de découvrir tout ce que « le public de Dieudonné » recèle d’antipodes. Une partie de ce public est clairement engluée dans le degré zéro de la catharsis identitaire. C’est la frange que l’on reconnaît aussitôt dans les onomatopées des youtubistes virulents, épidermiques, tribaux, etc. Elle témoigne évidemment de l’échec, ou du moins de l’ambivalence toxique, du projet que l’on attribuait initialement à Dieudonné.

    Mais à côté de ce public disons purement opportuniste, il reste un no-man’s-land, un immense point d’interrogation : nous, qui nous demandons si ce provocateur génial, celui qui dynamitait hier tous les communautarisme et nous avait embarqué dans cette aventure quasi pataphysique, a chopé la chaude-pisse à son insu ? Comme vous, je suis paumé et je cherche. J’aperçois de plus en plus confusément en Dieudonné les symptômes, les fulgurances et les tares d’un Céline humoriste : « auteur prodigieux, mais ». Souvent je me risque à l’hypothèse que ce « mais » était là dès le départ, au temps d’Elie et Dieudonné, qu’il y avait déjà une sorte d’obscurité, quelque chose d’impondérable ou de vaguement illisible chez cet artiste. Pas suspect (toute façon je ne suis pas suspicieux!), mais juste pas clair, brouillé, dual. Je dis ça parce que je repense au Dieudonné pas encore black-outé lorsqu’il intervenait hors-sketch à la télévision. J’aimais beaucoup le comédien et cependant je sentais chez le personnage comme une duplicité — au sens de double posture — un je-ne-sais quoi dans l’élocution très appuyée qu’il adoptait toujours, et qui introduisait un doute sur le degré de lecture. Au fond, tous les « personnages » que j’admire ont ce petit quelque chose de tout à fait insondable (Chabat, Baer, Luchini…) qui les place d’office en position insaisissable. Chez Dieudonné, cet insaisissable est louche — d’où mon problème — et cependant je devine qu’il constitue un moteur.

    À examiner les relations, elles-mêmes extraordinairement ambivalentes, qui se sont installées entre Elie et Dieudonné, il est facile de mesurer la profondeur psychologique de cette affaire.

    Et puis, on ne peut pas ignorer combien l’artiste a morflé depuis 2004. Intellectuellement et idéologiquement, même pour le plus inoxydable des universalistes, c’est l’épreuve du feu que d’endurer cette salve ininterrompue de médiocrité d’âme, d’inculture, de connerie pure. Et le drame, c’est qu’on finit toujours par chercher un nom à nos agresseurs. Et l’on entre alors dans le piège artistique qui s’est refermé sur « Foxtrot ». Épuisement du filon, répétition ad nauseam, outrance desséchée.

    En même temps, je crois qu’on « juge » Dieudonné à l’aune de notre propre narcissisme. On est pris par le besoin de rire comme par celui d’en découdre, personnellement. Pour ma part, depuis bien des années, je suis accablé par l’évidence cruelle de la fiction religieuse. Mon athéisme est banal mais la souffrance et la solitude qu’il induit sont vraiment de sales bagages. Je vais donc mourir inaudible dans une humanité dévorée par le communautarisme, le corporatisme, le lobbyisme (enfin bref l’air que vous savez), et rien n’y aura fait. Ça fout les boules de quitter un monde si loin du sien, avec rien derrière, même pas le soulagement que Dieudonné s’en soit sorti par le haut.

    Publié par Marc | novembre 7, 2013, 6:36
  24. Ta dernière phrase et interrogation est celle que je me pose depuis un certain temps. Je suis Dieudo depuis la première heure, ce jeu d’acteur extraordinaire, cet humour noir qu’il mène et tient a la perfection. Contrairement a toi, j’ai globalement bien aimé Mahmoud, même si je préfère le sketch au Stand up chez Dieudo. Mais Rendez Nous Jésus a été le début d’une série d’interrogations, accentuées avec Foxtrot où je n’ai fais que décrocher des sourires, moi qui riais a gorge déployée de ses sketchs.
    Dieudo est drôle, il le sera sûrement toujours, mais je ne comprend plus sa démarche, ce qu’il propose ( hors scène surtout ). J’aimerai comprendre tout autant que toi, un jour peut être. ( et j’ai aussi remarqué que son public a extrêmement évolué, pas forcément pour le meilleur. )

    Publié par M | décembre 7, 2013, 5:18
  25. De loin, de très loin, la meilleure analyse « chronologique » du « parcours Dieudo » que j’ai pu lire.
    Cela colle quasi parfaitement à ce que je perçois.
    Tout est quasiment résumé dans votre phrase d’intro :

    « Voilà, le point Godwin de cet article est atteint et l’hommage au personnage, à travers un clin d’œil à «Dépôt de bilan» est fait ! Je peux maintenant m’attaquer à celui qui m’a inspiré tellement de débats houleux, que ce soit pour défendre sa cause face à ses plus ignorants détracteurs, aussi bien que pour faire admettre à ses plus stupides fans qu’il y a bien une limite à ne pas franchir.  »

    Il me manque un couplet sur les techniques qui parfois sont tellement réductrices qu’elles en sont mensongères. (Et ce, même très haut en terme de pouvoir). Vous en parlez, certes, mais à peine, et compte tenu de votre construction d’analyse, cela m’aurait intéressé. Peut-être dans un additif…

    Publié par Frelon1206 | décembre 31, 2013, 5:01
  26. Tous ces gens qui n’ont toujours rien compris, c’est triste ! Vous en revenez toujours à un seul truc, c’est la shoah ! Sans la shoah, vous sauriez pas quoi pensez ! La shoah mène vos vies, pauvres petits humains soumis ! Quand allez-vous regarder au-delà de la shoah ? Pendant que vous pleurez sur la shoah, vous fermez les yeux sur les crimes d’aujourd’hui contre les palestiniens ! ça sert à quoi la mémoire, si c’est pour cacher sous le tapis les crimes du jour ?

    Vous vous trouvez malin avec votre shoah, à jouer les jolis coeurs ? Toujours à pleurnicher comme des carpettes ! Alors je vais vous le dire dire brutalement, gros malins : LA SHOAH EST UN MENSONGE !! REVEILLEZ-VOUS !! A votre avis pourquoi Dieudo fait monter Faurisson sur scène ? Pourquoi met-on en prison les révisionnistes ? Vous n’avez toujours pas compris ?!!!!

    Les 6 millions et l’holocauste sont des mensonges de propagande sioniste, depuis au moins 1900 ! Bien avant la deuxième guerre mondiale et le mensonge des vainqueurs ! http://veritepourtous.ucoz.ru/blog/sionisme_le_mythe_des_6_millions_depuis_1900/2014-01-02-34

    Réveillez-vous et prenez vos responsabilités ! Vous voulez changer le monde ? Commencez par ne plus vous rendre complice du mensonge de la shoah, et ne plus avoir le sang des palestiniens sur les mains ! Ah oui mais il va falloir du courage… Trop dûr pour certain… Mais dans ce cas, aillez au moins l’élégance de ne pas donner de leçon d’amour…

    Publié par Raja | janvier 6, 2014, 10:32
    • C’est exactement ce que je disais, les nouveaux soutiens de Dieudo sont fous. Stupides et fous. Si ta seule source historique sur un tel événement est un site qui s’appelle « veritépourtous », je me permets de te dire que c’est toi qui devrais ouvrir les yeux. J’ai approuvé ton commentaire, ô combien bête et obscurantiste uniquement car je me refuse à censurer les gens, mais il faut avouer que tu as l’air de vivre au Moyen-âge. Tu te refuses à croire les livres d’Histoire, mais tu accordes foi à un site internet. Je voudrai bien comprendre pourquoi. En tout cas tu me confortes dans l’idée que le public de Dieudonné est réellement devenu indigeste, merci.
      @Frelon1206, j’ai bien reçu votre mail, je vous répondrai bientôt. Merci.

      Publié par gpsnokoto | janvier 7, 2014, 11:45
      • Le problème avec la Shoah, c’est qu’on n’arrive pas à entrer dans l’Histoire. On reste dans l’hypersensibilité.
        Par contre, la question reste posée : le vrai racisme, à l’échelle nationale, se trouve en Israël.
        Pourquoi en France ne peut-on pas le dénoncer ? Pourquoi préfère-t-on revenir 100 ans en arrière plutôt que de vivre les injustices présentes ? Pourquoi se cache-t-on les yeux devant la puissance communautaire sioniste en Europe ? Car si tel n’était pas le cas, l’Europe dénoncerait les trop nombreuses violations des résolutions de l’ONU par Israël et dénoncerait la prison à ciel ouvert de Gaza ?

        Je reproche juste à Dieudonné, finalement, de ne plus être clair dans son message, de manquer de beaucoup de finesse et de se laisser finalement griser par le succès.
        Parce que malgré tout, je pense qu’il est bien plus proche du peuple français et de la vérité que BHL (l’anti-franchouillard, le sionard invétéré va-t-en guerre) ou Manuel Valls.

        Publié par Juju | janvier 7, 2014, 12:27
      • Je vous remercie d’avoir publié mon commentaire, et c’est une preuve d’intégrité chez vous. Et je dirais que c’est l’essentiel. Car peu importe les désaccords entre les êtres humains, c’est normal. Sur 7 milliards d’êtres humains, les 7 milliards ne peuvent pas penser en rang d’oignon la même chose sur la shoah. Bref, tant que tout le monde s’assoie à la table des discussions avec tout le monde, la vérité avance, et le monde avance. Et pour ma part cela me convient parfaitement comme ça. Je n’attends pas des autres qu’ils soient obligatoirement d’accord avec moi. Je ne prétends pas détenir la vérité à moi seul.

        Effectivement je ne crois pas aux livres d’histoire existants, sauf aux livres d’histoire… révisionniste ! Tout simplement parce qu’ils sont logiques. Il ne s’agit pas de croire ou de ne pas croire, il s’agit de valider une logique. Il s’agit de démonstration. L’histoire officielle n’est pas vraie parce qu’elle est officielle. L’histoire du 11 septembre par exemple, est une bêtise absolue. Ces tours qui s’écroulent sur elles-mêmes, totalement pulvérisées, à la vitesse de la chute libre : c’est une démolition contrôlée ! Bref, l’histoire est écrite par les vainqueurs de la guerre, par les politiques au pouvoir. Et Dieu sait si ils la tournent à leur avantage… Et il faut parfois beaucoup de temps, pour que la vérité reprenne ses droits, lorsqu’elle la reprend.

        Mais avec tout ça nous ne parlons toujours pas du fond du sujet. Que dites-vous par exemple du fait que les 6 millions de mort et l’holocauste existent dans la bouche des leaders sionistes depuis au moins 1900 ! Cela ne vous choque-t-il pas ? Cela n’éveille-t-il pas chez vous des soupçons ?

        Bien à vous

        Publié par Raja | janvier 8, 2014, 10:39
      • Réponse à Juju : ça a servi à quoi effectivement de faire son devoir de mémoire de 1940 (en supposant que la shoah a existé…) en 2002 contre Le Pen, si c’était pour fermer les yeux devant plomb durci en 2008 ?
        Parce qu’il n’y a qu’une seule chose qui compte pour le lobby religieux au pouvoir : sa propre pomme ! C’est son racisme qui l’aveugle. Ce racisme qu’il projette sans arrêt sur les autres. La hiérarchie des races de victimes, la hiérarchie des races de morts, ou la hiérarchie des racismes. Un racisme pervers qui ne dit pas son nom, et qui avance masqué. Mais les gens ouvrent de plus en plus les yeux sur ce racisme moderne subtil…

        Publié par Raja | janvier 8, 2014, 10:45
      • JUJU, vous disiez: « Par contre, la question reste posée : le vrai racisme, à l’échelle nationale, se trouve en Israël.
        Pourquoi en France ne peut-on pas le dénoncer ? »

        Je pense pouvoir apporter un élément de réponse : il y a un problème de mémoire très courte. 🙂 Lors de la 2è Intifada en Israël (fin 2000), l’ensemble des « grosses » associations juives de France (CRIF en tête) accusaient le gouvernement Chirac d’être pro-palestinien, et anti-israélien¹. De nos jours, un ensemble de personnes et associations jurent que c’est le contraire.

        J’ai quitté (temporairement) la France depuis 2010. Mais je me souviens parfaitement avoir vu en 2008 ou 2009 (donc sous le gouvernement Sarkozy), sur LCP/PS (la chaîne parlementaire/public sénat) une commission qui mettait l’ambassadeur israélien sur le gril, à propos du mur érigé entre Israël et Gaza. Il s’agissait clairement d’une accusation à charge, la pose du mur transformant Gaza en prison de fait. Et c’était plusieurs semaines _après_ avoir été passé au 20h.

        JUJU, vous disiez aussi : « Pourquoi se cache-t-on les yeux devant la puissance communautaire sioniste en Europe ? » Tout d’abord, j’aimerais savoir : quelle est votre définition de « sioniste » ? L’officielle parle juste du projet formé par un ensemble de gens faisant partie du peuple Juif², vers la fin du XIXè siècle/début du XXè siècle, de reformer une nation (ce qui implique un territoire physique), et si possible là où historiquement le peuple hébreux avait vécu. Ben Gourion (qui a porté concrètement le projet de création d’Israël) n’était pas croyant, et avait une forte volonté laïque. Bref, un sioniste, c’est « juste » quelqu’un qui pense que l’état d’Israël a une justification d’existence. Point. On peut être sioniste et vouloir la libération des territoires occupés et l’arrêt immédiat de la colonisation sauvage opérée par une partie des israéliens avec l’accord (la bénédiction ?) du gouvernement israélien actuel. C’est mon cas. On peut être sioniste, et penser que l’extension du territoire israélien à la fin des années 60/début des années 70 est justifié (mais condamné internationalement, notamment par l’ONU). Enfin, on peut être sioniste et penser que la colonisation qui s’opère actuellement est _aussi_ justifiée. Dans tous les cas, la seule chose qui relie ces différents types de sionisme, c’est d’avoir la conviction que l’existence de l’état d’Israël est légitime. C’est bien entendu discutable et critiquable, mais l’important c’est que la définition est extrêmement précise. Être sioniste n’implique pas soutenir l’état d’Israël _actuel_ envers et contre tout. Il existe énormément d’Israéliens qui sont contre les exactions des gouvernements successifs depuis une quinzaine d’années (car malheureusement depuis l’assassinat de Rabin, qui lui-même était loin d’être un enfant de chœur à la base, le gouvernement israélien s’est radicalisé), voire plus. Malheureusement, « énormément » ne veut pas dire une majorité. Pourtant, cette « minorité forte » veut une reconnaissance de la Palestine en tant qu’état; elle veut l’amorce d’un réel dispositif de paix; ils veulent l’assurance que le million et demi de palestiniens vivant en Israël aient la garantie de ne pas être traités comme des citoyens de seconde zone³. Par contre, il est hors de question qu’ils aillent ailleurs : Israël existe, pour ces personnes, elle est légitime, et c’est chez eux. Simplement, ils ne sont pas aveugles vis à vis de ce que commet leur gouvernement.

        Bref. Pour en revenir à ce que vous disiez : j’aimerais sincèrement que vous apportiez des preuves d’un quelconque complot sioniste—pardon, d’une quelconque communauté sioniste qui imposerait sa vision. Et en supposant qu’elle existe, j’aimerais que vous m’expliquiez quelles sont ses intentions selon vous. Vous dites :
        « Car si tel n’était pas le cas, l’Europe dénoncerait les trop nombreuses violations des résolutions de l’ONU par Israël et dénoncerait la prison à ciel ouvert de Gaza ? »

        C’est _aussi_ le cas. Malheureusement, le problème vient plus de la façon dont on traite l’actualité en général (et je ne parle même pas de la façon dont c’est fait aux USA, où j’habite depuis un peu plus de trois ans). On parle du problème du mur entre Gaza et Israël pendant une semaine car c’est de l’actualité, on « dénonce grave », puis on passe à autre chose. Il y a le Mali, la Syrie, la Libye, etc. C’est marrant, on n’entend plus non plus grand chose à propos de la Libye que la France a aidé à « libérer⁴ ». Serait-ce le fait d’un quelconque communautarisme sioniste, là aussi ? Et d’ailleurs, ce fameux BHL, porte-flambeau de l’intervention en Libye, n’a-t-il pas été moqué et vertement critiqué sur son action, une fois qu’on a constaté le résultat désastreux sur le pays ?

        [1] Pourtant il y a l’épisode célèbre de Chirac en Israël qui s’énervait parce que le service d’ordre israélien l’empêchait de serrer les mains des gens qui venaient le voir.
        [2] Qu’ils soient croyants ou pas importe peu, car il ne faut pas oublier que les persécutions envers « les Juifs » s’effectuaient aussi envers des athées qui avaient l’infortune d’être fils ou petits-fils de juifs pratiquants — le peuple juif s’est construit à cause de presque 1500 ans de persécutions, principalement par la chrétienté européenne — ironiquement, les sémites (musulmans et juifs) ont vécu relativement harmonieusement en Afrique du Nord et au Moyen-Orient pendant pas mal de temps.
        [3] C’est légèrement ironique : les Juifs qui vivaient en Tunisie, en Palestine, etc. pendant la première moitié du XXè siècle vivaient dans une paix relative avec les populations arabes, berbères, etc., du coin. Cependant, ils étaient eux-mêmes privés de la plupart des droits des citoyens « normaux » dans ces pays.
        [4] Je mets entre guillemets, parce que je ne trouve pas que venir défoncer un gouvernement puis ensuite se barrer plus ou moins sur la pointe des pieds sans réellement contribuer à un retour à l’ordre puisse être qualifié de « libération ».

        Publié par Lasher | janvier 11, 2014, 12:11
  27. J’irais voir le mur ! D’une façon ou d’une autre …

    Publié par Le Peps | janvier 11, 2014, 2:32
  28. Fan assez récent de Dieudo (à peine un an), j’ai été voir son dernier spectacle « Asu Zoa » à Metz… Je suis ressorti déçu et frustré. J’ai ensuite écouté « Le Mur », version à priori plus « trash » que « Asu Zoa »… rien à faire, j’ai décoché quelques sourires (« on n’est pas homophobes, plutôt homovores » :-)), un ou deux éclats de rire mais sans plus. Les quelques passages vraiment drôles (le dernier sketch avec Romain et Make A Wish) il les a déjà dit dans ses nombreuses vidéos (même le « homovore » dans une vidéo « interview France 3 » sur sa pièce « Le Mariage Pour Tous »)… Franchement tu regardes ses vidéos tu vois plus de 60% de son spectacle… On est loin très loin des pépites de spectacles comme Dépôt de Bilan ou des sketchs sur le cancer ou les pygmées…

    Publié par Seb | janvier 21, 2014, 3:38
  29. dieudonné…comme j’ai pu rire ,et si fort que mon fils en riait de me voir rire…et le rire nous soigne de tellement de douleurs,de souffrances,de mensonges qu’on avale pour le bien generale..mais lorsque j’ai vu rendez nous jesus,je me suis dit ouille!c’est nul,vulgaires,et encore les juifs,les juifs,l’exclavagisme ect ,ok mais non..ferme la!definitivement.!physiquement comme il le dit si bien.j’ai vraiment aimer dieudo,mais il bloque trop..qu’il nous parlent des lobis pharmaceutique qui empoisonnent le monde et nos enfants ,tout comme les fabriquants de pesticides,et agros-alimentaires,gouverner par une petite poigner de personnes qui a leurs tours,payent nos gouvernants de tout côtés.droite comme gauche..non j’ai mal de nouveaux depuis que je ne ris plus,car il etait un des seul a me faire rire, regarder ou ils en sont Gad,il vend de la banque a la tv…..et c’est sur la 2 dans l’emission de ruquier que je dois pouvoir rire de nouveau.??..je rêve vraiment que dieudo stop son delire(legitime ou pas) et passe a autre chose histoire de nous faire rire ,

    Publié par le piratnarchiste | avril 3, 2014, 2:01
  30. en même temps quoi je dise ,lui il s’en fou totalement de mon avis, alors du coup mon poste précédant …!! j’entend une voix qui me dit,non non ne ri pas,ferme la oui physiquement voila…!

    Publié par le piratnarchiste | avril 3, 2014, 2:05
  31. C’est terrible à dire mais comme l’évoque clairement l’article, Dieudonné s’est trouvé un public fanatique en exploitant le marketing antisémite…Il faut être clair et dire que dans les pays musulmans, l’antisémitisme est légal, toléré et même parfois encouragé par les gouvernements..On sait que pendant des décennies , l’instrumentalisation du drame palestinien a permis à des régimes iniques de se maintenir jusqu’à que la « Rue Arabe » ait décidé de botter le cul de la plupart des dictateurs arabes. Pour autant l’antisémitisme lié à Israël mais pas seulement demeure et reste extrêmement vivace dans l’ensemble du Monde Musulman. Dieudonné finalement a appliqué plusieurs principes :
    S’adresser à un public qui n’est absolument pas choqué par l’antisémitisme et par le racisme en général.
    Importer une idéologie américaine sur le jeu des tensions ethniques en reprenant les termes et les positions de Farrakhan .
    Donc pour un musulman qui garde des liens très forts avec le pays d’origine de ses parents , il ne comprend même pas qu’on puisse interdire un spectacle de Dieudonné…puisque en Algérie, en Tunisie, au Maroc, l’antisémitisme à peine maquillé en antisionisme est monnaie courante et ne choque personne.
    Il brandit donc la liberté d’expression en oubliant de dire que la liberté d’expression dans les pays évoqués plus hauts sont à géométrie très variable pour faire dans l’euphémisme ..mais peu importe..Israel est de toute façon, un pays à abattre et les juifs qui sont par nature , supposés soutenir ce pays sont d’affreux manipulateurs qui font des galettes avec le sang des enfants…on leur dit ça depuis toujours et ça passe même à la télé en Egypte ou dans n’importe quel pays arabe…Mais voila, en France , vieux pays laïc et républicain pétri d’Histoire et de Culture, ça ne passe pas …C ‘est pas pour autant que la France soutient aveuglement la politique étrange d’Israel, il ne s’agit pas de ça, mais la France moderne s’est construite dans le respect des minorités et les musulmans en profitent largement eux aussi, quoi qu’ils en disent et quoi qu’ils en pensent..
    Mais Dieudonné et toute sa bande de pseudos penseurs d’extrême droite font fi de cette réalité bien française et partent du principe qu’avec 10 millions de musulmans, on pourrait peut être essayer de transgresser les principes qui font qu’en France, les appels à la haine ethnique sont interdits..
    Le calcul est mauvais parce que d’une part sur les 10 millions de musulmans qui vivent en France, une grande majorité n’a pas envie de se radicaliser et de rentrer dans l’ambivalence et dans la haine de l’autre.
    Et le calcul est d’autant plus mauvais qu’en accusant les juifs d’être des pseudo français qui ne travaillent que pour la gloire d’Israel , ces gens là oublient que les juifs vivent en France depuis 2000 ans et font partie de la structure humaine , culturelle et philosophique de ce pays et que la France n’a jamais cherché à chasser sa part juive qu’elle a en elle..hormis la parenthèse vichyste qui n’a duré que finalement 3 ans.
    En pensant par ailleurs que le poids démographique des musulmans en France fera basculer l’opinion publique vers une libéralisation de la parole antisémite est également une erreur, car même en s’appuyant sur une frange de musulmans clairement antisémites, cette stratégie mise en oeuvre par Soral et Dieudonné ne fonctionnera qu’un temps, puisque cette stratégie a le défaut de souder les juifs et la grande majorité des catholiques français qui se méfient de la radicalisation de certains musulmans…Et c’est exactement ce qui se passe. Alors que les juifs ont longtemps en France servi de tampon entre musulmans et catholiques, alors que les intellectuels juifs sont toujours montés au front quand il fallait dénoncer le racisme anti arabe en France et le mépris dont souffre encore cette communauté…
    Il ne faut pas perdre d’esprit que dans les pays musulmans, le négationnisme est légal , que des faux comme Le Protocole des Sages de Sion se vendent à plusieurs millions d’exemplaires.
    Que le Mein Kampf du toxico moustachu se vendent aussi à des millions d’exemplaires.
    Qu’il y’a donc dans ces pays, une culture antisémite très forte qui prend racine très loin mais qui a été largement amplifié depuis la création de l’Etat d’Israel , pays qui a eu en plus, le culot de foutre des branlées magistrales sur le plan militaire à l’ensemble des forces du Moyen Orient, tout ça dans un jeu à bandes géopolitique extrêmement malsain.
    Tout ça pour dire , que la stratégie adoptée par Dieudonné et Soral même si elle rapporte pas mal de fric avec des oeuvres à la qualité très discutables , ne peut pas tenir puisque au lieu de diviser les communautés comme elle le prévoyait , soude d’autres communautés..

    Publié par johngouze | juin 19, 2014, 1:21
    • Vous partez du postulat que Dieudonné est d’extrême droite et antisémite.
      C’est plus que discutable.

      Vous parlez de politique étrange concernant Israël; là, je crois que tout est dit.

      Je ne nie pas que Dieudo surfe sur une vague antisystème/ anti-antiraciste, mais le qualifier d’antisémite parce qu’il est en lutte depuis 10 ans contre un système qui l’opprime mais qui pourtant l’utilisait à ses débuts comme étendard antiraciste, ça me paraît gros.
      En fait, vous plaidez la folie. Comment un type universaliste, antiraciste de gauche de conviction pourrait-il virer cuti à ce point ? C’est impossible; Soit il est fou, soit il a percé à jour l’escroquerie du système.

      Je ne partage pas tout ce qu’il dit dans ses vidéos, mais je loue son combat contre les fausses élites qui nous gouvernent. J’aime aussi le fait qu’il n’appelle pas à voter FN. J’aime aussi qu’il se moque de faussaires de la pensée juive (et pas les Juifs !) en les rudoyant très sévèrement…

      Mais de votre point de vue, « les juifs » sont inattaquables. Il faut pourtant bien comprendre que ni BHL ni Cohen, pas plus que la LICRA ou SOS Racisme (« sauvons le racisme ») ne sont « les Juifs ».

      Publié par Julien | juin 22, 2014, 2:34
      • Je vous invite à relire l’article plus profondément… Il me semble pas donner l’impression que « les juifs » sont inattaquables. D’ailleurs cette phrase ne veut rien dire, pour moi « Juif » n’est pas une entité unique, et Israël ne représente pas les juifs, pas plus que le Mikado représente les Japonais (leurs avis, opinions) ou que Matignon représente les français… Quelle escroquerie du système ? Que les juifs sont infiltrés, qu’ils dirigent tout ? C’est exactement ce genre de paranoïa digne des « Protocoles des sages de Sion » que je montre du doigts. D’ailleurs de l’eau a coulé sous les ponts depuis l’article, la dernière frasque de Soral et Dieudo étant d’héberger le vidéo-blog de Jean-Marie Le Pen devenu trop extrémiste pour le site du F.N. Libre à vous de vouloir continuer à voir dans l’action de Dieudo un engagement moral et révolutionnaire, ce n’est pas le cas, c’est un démagogue qui s’est magnifiquement bien adapté aux changements de son public. Quelqu’un qui fustige l’état d’Israël (à juste titre) et défend la dictature de Mahmoud Ahmadinejad, n’est pas honnête. C’est comme si j’affirmait « Les USA sont des états liberticides » (ce qui peut être vrai) et par le même temps « la Corée du Nord est un havre de liberté ». Ce n’est pas parce que BHL est un abruti fini, un mec dangereux (au même titre que Dieudo) et que la LICRA et SOS Racismes des organisations complètement orientées et toujours à un doigt du conflit d’influence, que Dieudonné soit parole d’évangile. Le monde est pas divisé entre les bons et les méchants et nous ne sommes pas tenu de choisir notre camps. Je dirai pour finir, qu’en plus Dieudonné est un parfait cuistre, qu’il ne sait jamais vraiment de quoi il parle et affirme des choses souvent bancales si ce n’est complètement faux. En gros c’est pas une lumière le mec…

        Publié par gpsnokoto | juillet 1, 2014, 10:17
      • Non effectivement, le monde n’est pas divisé entre les bons et les méchants.

        Et il serait de bon ton que les gens qui nous dirigent, eux qui se sont soumis de bonne grâce à l’idéologie américaine et aux banques, l’admettent aussi. Le problème n’est pas le peuple, mais bien les « élites ».
        Entre Obama et Poutine, je n’ai pas à choisir, et je ne veux pas choisir. Pourtant, selon les médias, les gentils sont toujours, comme dans les films de John Wayne, les cowboys. Ils ont beau être des génocideurs, ils resteront à jamais des gentils : c’est comme ça, c’est gravé dans le marbre. C’est presque dans le code génétique des occidentaux. Et quand on connaît leur Histoire, on peut trouver ça suspect et inquiétant.

        Ensuite, faire de Dieudonné le marqueur du racisme est complètement bidon. Il est persécuté depuis plus de 10 ans par le petit milieu (c’est indiscutable), mais ça non plus, on préfère ne pas en tenir compte.

        Quant à Dieudonné, qui reste le meilleur humoriste, je regrette qu’il fasse passer son combat contre ses élites en signant le 5e spectacle similaire consécutif. Ca fait chier. Qu’il se repose un peu !

        Publié par Julien | juillet 2, 2014, 6:22
      • Encore une fois vous faites des raccourcis très vite. L’idée que les médias français sont à la solde de l’impérialisme américain, au service d’une conspiration de toujours est séduisante mais faux. La diversité d’opinion des médias français est au contraire assez vaste, entre « Le Point », « Le Canard Enchaîné », « Le Monde », « Le Courrier International »… Il y a de quoi faire côté point de vue. Mais c’est sûr à entendre Dieudo, lui le pauvre martyrisé par les médias, traîné dans la boue tout le monde est mauvais sauf lui. Il y a eu certes un gros l’abus de la part de certains — après sont sketch sur France 2 –, mais d’autres ont été moins critique, même dans les médias télévisuel, je pense à Bruno Solo pour les personnalités, mais même Antoine De Caunes s’est montré assez réservé au départ. Ensuite, quand le bonhomme s’est mis à enchaîner conneries sur conneries, défendre certaines personnes totalement imbuvables, c’est sûr les médias ont commencés à condamner à l’unisson… Oui, mais c’est parce qu’il est difficile de faire autrement.
        De plus, non les USA ne sont pas les gentils, ils possèdent une grosse fabrique de film, du coup il existe un gros vivier de film où ils sont représentés comme les gentils (et encore beaucoup de films depuis les années 90s se montrent critiques envers le gouvernement américain même à Hollywood). Mais je n’ai jamais entendu un journaliste hurler de victoire lors des entrées en guerre des USA, bien au contraire plusieurs spécialistes invités prévenaient déjà de l’absurdité de la chose ; Un Vietnam 2 ! Dernièrement je lisais une chronique d’un journaliste du Monde dont le nom m’échappe, il écrivait « …l’entrée en guerre basée sur un mensonge était une erreur… ».
        Pour un pays asservi à la solde de son allié américain, je trouve au contraire les médias plutôt critiques. Allez donc faire un tour en Iran, le pays que Dieudonné semble si bien apprécier, je ne suis pas sur que l’on puisse y écrire une critique aussi acerbe sur l’Ayatollah.
        Que les USA aient des problèmes avec leur Histoire, c’est un fait, tout les pays en ont. Le Japon a toujours du mal à reconnaître que sa formidable industrialisation a rimée avec une idéologie panasiatique et des ambitions colonialistes, mais des choses sont faites. La France a encore aujourd’hui beaucoup de mal avec l’Algérie, mais là aussi les choses avancent, les déclarations de Sarkozy, puis celles de Hollande. L’Australie et les aborigènes, les pays d’Afrique du Nord et ceux d’Afrique Centrale on encore aujourd’hui une Histoire très conflictuelle. Alors non ! Les USA n’ont (hélas, ce serait plus simple) pas le monopole de la chiantrie. Et encore une fois, on a pu constater que lors de ces dernières décennies la reconnaissance des massacres indiens s’est faite plus courante, que ce soit au niveau politique, ou au niveau culturel. Les Western des années 2000 n’ont plus rien à voir, sur la question, avec ceux des années 50.
        Alors on peut toujours enfoncer des portes ouvertes, dire « Oui, mais ils ont tués des Indiens », « Oui mais la France a fait ça… » je préfère nettement être constructif, ne pas nier les problèmes mais ne pas s’empêcher d’agir pour eux. Dieudonné sont problème est qu’il est complètement manichéen, bien plus qu’un film d’Hollywood en fait. Il y a les méchants Juifs/Américains, les autres sont gentils. Mahmoud est sympa, Kadafhi avait une légitimité, et les pays occidentaux bien méchants n’auraient pas du intervenir. Sur la question de l’intervention, c’est un débat très compliqué, et je n’arrive pas à avoir d’avis tranché tant la question est complexe. Mais sur la moralité de ces pays, il n’y a pas de doute. Une question d’ailleurs à votre avis, qu’aurait fait Kadhafi ou Mahmoud à Dieudonné si ce derniers avait résider en Iran ou Libye et qu’il avait fait des sketch aussi critique envers leur état, qu’envers la France ?

        Publié par gpsnokoto | juillet 2, 2014, 10:48
      • « Encore une fois vous faites des raccourcis très vite. L’idée que les médias français sont à la solde de l’impérialisme américain, au service d’une conspiration de toujours est séduisante mais faux. »

        –> Je constate juste que 100 % des médias (non indépendants) ont défoncé et dénoncé Dieudonné, relayant sans discernement les thèses complètement délirantes de Jacubowitz.
        Je m’aperçois que pour la populace, le sujet est bien moins clivant.

        Les médias, que vous le vouliez ou non, sont le relai d’une idéologie.
        Dieudonné loue Kadhafi et autres, en prenant le contrepied grossier et humoristique de cette idéologie.

        Dernière chose, dans quel camp se situe la haine ? Quand je vois les tonnes de napalm qui se sont déversées sur Dieudonné depuis janvier pour des blagues de mauvais goût sur un mauvais journaliste prétentieux, j’ai ma petite idée.

        Toujours est-il, qu’encore une fois, je regrette le chemin que tout ça prend. La qualité et la diversité de son humour s’y perdent.

        Publié par Julien | juillet 2, 2014, 11:37
      • Oui, des tonnes de napalm sur le pauvre Dieudo ! Qui lui, quant-il ouvre la bouche, ce n’est que pour proclamer des paroles de paix, et si jamais il dérape « c’est un espace scénique, ce n’est pas vrai ». Le problème est ; lorsqu’il participe à un meeting d’égalité et réconciliation » ce n’est plus un espace scénique… J’ajouterai pour finir, que Dieudo est avant tout un arriviste, et si il balance toute ces conneries c’est avec l’espoir que les « médias à la solde de l’impérialisme » vont lui tomber dessus, afin d’avoir sa petite pub gratuite… Hélas, ces « médias à la solde de l’impérialisme » n’en ont cure, et dernièrement ce n’est pas un battage médiatique qui lui tournait autour, mais bien judiciaire parce que monsieur le pauvre Dieudo rechigne à payer ses impôts… Mais ce doit être un complot du Grand Israël, les force de Tsahal ont investies les finances publiques !
        J’ajouterai pour finir, que Dieudo je l’aimais bien, avant. Mais qu’aujourd’hui je ne voit en lui que la misère intellectuelle qui alimente les débats ; de l’assimilation des cultures, celui de la légitimité ou non d’Israël, celui de l’impérialisme occidental qui tend à vouloir voir son modèle comme le meilleur, également le débat sur la reconnaissance et moral et financière de la traite négrière…. Autant de débats qui mériteraient de vraies réflexion, mais hélas, (et ce n’est pas que de la faute de Dieudo), on a que les dérives raciste et fascisante de Dieudonné et consort à nous mettre sous la dent. Dérives faciles et provocatrices pour pas un rond. Ce type ne fait que jeter de l’huile sur le feu…

        Publié par gpsnokoto | juillet 3, 2014, 9:42
      • De votre commentaire, je ne retiendrai que le terme de « misère intellectuelle ».
        C’est bien le symbole de l’époque.

        Vous avez votre camp, j’ai choisi le mien (par défaut). Je préfère être le complice de Dieudonné, un homme seul,
        plutôt que d’un système moralisateur qui n’a pour vocation que de lui permettre de se perpétuer.
        Michéa parle de déracinement culturel. Il a bien raison. « Soyez gogoles, consommez de la merde, mais surtout, pensez bien à faire la peau aux fachos : ils sont partout ».

        Pour moi, on est dans l’escroquerie de haut vol; Encore une fois, nos vues sur notre modèle de société sont inconciliables. Et finalement, ce qu’on pense de Dieudonné est bien accessoire. D’ailleurs, j’ai plus de respect pour Dieudo le poil-à-gratter, le combattant que pour l’entrepreneur du rire et du filon qu’il exploite grossièrement.

        Qui met de l’huile sur le feu en affublant la quenelle d’une connotation nazi ???? C’est ridicule. Vous pouvez massacrer Dieudonné, mais si ce n’est pas pour égratigner un minimum le système, je doute un peu de votre honnêteté. Et puis, historiquement, quand on sait comment la gauche a abandonné Blum pour fièrement collaborer comme des cochons… Moralement, des ordures, mais faut bien assurer sa carrière.

        Publié par Julien | juillet 3, 2014, 11:39
  32. La différence entre vous et moi, c’est que moi je n’ai pas de camp. Voilà, je suis un véritable libre penseur. Vous m’assimilez à un anti-fa, ou un gauchiste, mais je ne vote, je ne me reconnais dans aucun système politique, et surtout pas dans des fachos de gauche d’anti-fa… Et je suis même d’accord avec les critique que l’on en fait. Mais ! Ce n’est pas parce qu’il y a des connards à gauche, que je dois me tourner vers cet extrême droite qui séduit tant de gens, dont notre brave Dieudo et sa clique.
    Quand à la Quenelle, je n’en parlerai même pas, car c’est un débat stérile, oui aujourd’hui c’est un geste antisémite, ou sinon stupide. STOP ! Dieudonné est profondément antisémite, et ça ne fait pas de moi un poncif d’Israël de le dire, ou un anti-Palestinien, il faut ne pas avoir sa tête dans son cul. Au même titre que reconnaître que l’état d’Israël mérite d’être condamné par la communauté internationale par ses actions et ses colonies, ne fait pas de moi un fervent défenseur de Dieudonné, encore une fois il ne faut juste pas avoir la tête dans son cul pour le voir.
    Ce qui est marrant avec les extrémistes comme vous, c’est qu’on est toujours l’ennemi absolu si on est pas d’accord. Aujourd’hui vous me traitez de « Sioniste défenseur de l’impérialisme américain et du système », il y a encore quelques jours, on me traitait de nazi à la solde de Soral, parce que justement je remettait en cause la moleté avec laquelle la Communauté Internationale condamnait Israël sur ses opinions.
    Quand au système, l’égratigner, je suis contre, le remodeler je suis pour ! Et c’est pas en crachant sur l’Autre qu’on y arrivera. Dieudonné est exactement comme Eric Zemmour ou Mélenchon, il lui faut un ennemi, un clan, un groupe… Attitude infantile, mon groupe à moi c’est l’humain, qu’importe d’où qu’il vienne, et ce qu’il est (je dirais même plus l’être vivant). Et si Dieudonné a voulu nous faire croire qu’il pensait pareil, son discours révèle franchement autre chose. Si vous ne voulez pas voir, libre à vous, mais sachez le, c’est haineux ce qu’il raconte.
    Alors oui, vous allez me répondre un truc du genre « oui mais machin aussi est haineux » ! Sous entendu je suis dans l’autre camp.
    Du coup j’ai une question, je suis dans quel camp ? Parce qu’il me semble pas avoir eu un discours pro-étatique à n’importe quel moment… (Et au vu de ce que je suis vraiment, me faire traiter de consommateur à la solde du système ça me fait tellement rire, mais c’est propre aux extrême, comme dit plus haut, je suis pas avec « vous » alors je suis forcément avec « eux », merci vous venez de me conforter dans mon idée).

    Publié par gpsnokoto | juillet 3, 2014, 4:06
    • Je lis le premier paragraphe, et je me dis : « Merde, c’est moi qui aurais pu l’écrire ».

      La suite de vos écrits et le décalage qu’il y a entre ce que je pense, qui je suis, et ce que vous m’accusez d’être, me fait penser que vous êtes un crétin (vous ne l’êtes sûrement pas, mais ce que vous assumez est parfaitement crétin. A moins que je sois extrême au PS, à l’UMP et au FN réunis, ce qui ferait de moi quelqu’un d’anarchiste et un libre penseur, ce qui me conviendrait déjà mieux.)
      J’arrête donc ici les frais, car on ne se connaît pas.

      Juste, je ne tiens pas Dieudonné comme un marqueur du racisme, contrairement à vous.

      Publié par Julien | juillet 3, 2014, 5:33
  33. Vu les spectacles « Le Mur » et « Asu Zoa ». Bons !! Dieudonné retrouve le niveau … Lu les quelques commentaires apparus depuis mon dernier passage. Quand on sait plus quoi reprocher à Dieudonné, on parle de ses copains. Rien de nouveau donc. Ce type est un lion que vous le vouliez ou non, il fait face depuis plus de 10 ans, il veut changer les choses et s’investi personnellement pour ça (« ananassurance » quenelle banque »), il dépasse largement son statut d’humoriste, c’est « clairement clair » et va jusqu’au bout de ses idées, qui sont, je le rappelle, la dénonciation de ce qu’il appelle des « imposteurs » et dont certains nous gouvernent.

    Publié par Le Peps | juillet 20, 2014, 7:35

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: De retour ! | guideparleseum - février 27, 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

publicité

Catégories

Vote !

Top Sites de "Faire un Blog"

paperblog

publicité!

Adsense

%d blogueurs aiment cette page :